Cyclisme : « Le soulagement » de Thibaut Pinot

C’est à l’issue de la visioconférence de présentation de l’équipe Groupama-FDJ que Thibault Pinot a annoncé la nouvelle : le cycliste de 30 ans ne participera pas au Tour de France 2021 mais optera plutôt pour le Tour d’Italie.

« Je n’avais qu’une envie, c’était de faire mon étape et d’aller me cacher, c’était compliqué. » Thibault Pinot n’a maintenant qu’une idée en tête : oublier le Tour 2020 et réussir le Giro. Tout avait mal débuté l’année dernière. Dès la première étape, en pleine ligne droite sur la Promenade des Anglais à Nice, dans un peloton lancé droit vers l’arrivée, une chute collective s’est produite devant lui et Pinot n’a pas pu l’éviter : il finira 144e. Son Tour commence alors très mal et les désillusions vont se multiplier. Le cycliste français ne peut faire mieux qu’une 8e place lors de la 4e étape. De ce Tour cauchemardesque Pinot en garde un mauvais souvenir : « Le Tour quand on est au top à 100%, c’est la plus belle course du monde, c’est le rêve de tout coureur cycliste mais quand c’est la galère comme j’ai pu la vivre, c’est le pire endroit où on a envie d’être quand on est coureur cycliste. J’ai mal vécu ce Tour de France. Le fait d’aller au Giro ça va me faire du bien, comme j’ai pu le faire en 2018 et je pense revenir plus fort en 2022 sur le Tour. » Les yeux tournés vers la compétition italienne, le coureur est en quête de plaisir.

 

 

« J’ai vécu une fin de saison difficile où le plaisir n’était pas là. Je suis impatient de reprendre les courses, n’importe laquelle mais reprendre du plaisir. Ça fait trop longtemps que je n’ai pas pu exprimer pleinement mon talent, c’est pour ça que j’ai envie de retourner très vite sur les courses. Le plaisir, c’est ce qui me motive », poursuit Thibaut Pinot. Pour tourner la page, le cycliste a choisi le Giro. « Dès que j’ai vu le Giro et le parcours du Tour, ma décision était actée à 100% », a-t-il précisé. Le Giro qui débutera le 8 mai prochain devient alors une obsession pour Pinot : « Cela a été un soulagement de savoir que ma décision avait été acceptée. Cela a pris du temps. Chacun avait ses intérêts. Les miens, je sentais que c’était l’année pour retourner sur le Giro au vu des parcours du Tour et du Giro et de mes deux derniers Tours compliqués. Il me fallait repartir sur un nouveau programme, de nouveaux objectifs. Après le Tour, j’ai regardé le Giro à la télé : c’est la seule course dont je suis capable de regarder une étape, même une étape de sprint je suis capable de la regarder. Je ne sais pas pourquoi, il y a quelque chose sur cette course qui me donne envie d’y aller. Le Giro sera important dans ma saison, et ma carrière. J’ai juste envie de penser au Giro, pas aux JO, ni à la Vuelta ni quoi que ce soit. J’ai envie de réussir mon Giro. » Thibault Pinot veut ainsi tourner la page 2020 et entrevoir une suite de carrière paisible. Une carrière qu’il entend bien mener en faisant abstraction des critiques.

Arthur Glory
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE