Cyclisme : Grégory Baugé prend sa retraite

Après neuf titres de champion du monde sur piste, Grégory Baugé prend sa retraite à l’âge de 35 ans. Le natif de Maisons-Laffitte (Yvelines) met fin à une carrière longue de 18 ans. Il ne participera donc pas aux Jeux olympiques de Tokyo l’été prochain.

Grégory Baugé et les vélodromes, c’est terminé. Invité sur le plateau de France 2 dimanche soir, le cycliste a annoncé sa retraite sportive. Ne s’estimant plus assez performant pour pouvoir briller, le Français renonce aux Jeux olympiques de Tokyo à la surprise générale. « Le titre olympique me manque », a déclaré le cycliste hier soir sur le plateau de Stade 2. Champion de France, champion d’Europe et champion du monde, Grégory Baugé n’a jamais pu obtenir le titre de champion olympique. Médaillé d’argent de la vitesse par équipes à Pékin (2008), médaillé d’agent de la vitesse individuelle et par équipes à Londres (2012), et médaillé de bronze par équipes lors des dernières olympiades à Rio (2016), le Français n’est pourtant jamais passé bien loin de l’or. Pourtant, à quelques mois de l’échéance de Tokyo, « le tigre » a décidé de ranger son vélo. Malgré ce regret olympique, le Français possède un palmarès à couper le souffle. Avec neufs titres de champion du monde (quatre fois en individuel et cinq fois par équipes), un titre de champion d’Europe (à Baie-Mahault en 2014) et cinq titres de champion de France (dont une fois par équipes), Grégory Baugé est le coureur Français le plus titré de sa génération. C’est donc une légende française du cyclisme sur piste qui s’en va.

 

 

Alors qu’il aura 36 ans à la fin du mois, le pistard va désormais commencer sa nouvelle vie. « Je sens que je suis limité. J’ai toujours été à 100 % durant toute ma carrière, et j’ai constaté que je n’étais plus dans ce schéma-là. Depuis l’âge de 17 ans où j’ai intégré l’INSEP, ma philosophie est de se donner à fond tous les jours pour être le plus performant possible. Et quasiment du jour au lendemain, j’ai senti que j’étais bridé à 90 %, et ce n’est pas suffisant pour aller décrocher une performance sur des Jeux olympiques », a confié le Guadeloupéen. À sept mois des Jeux, l’équipe de France de cyclisme sur piste devra compter sur ses autres athlètes pour performer à Tokyo. Les Bleus auront toutes leurs chances avec des coureurs expérimentés comme Quentin Caleyron et Quentin Lafargue, mais aussi avec des jeunes talents comme Sébastien Vigier et Melvin Landerneau, 23 ans chacun.

Mattéo Rolet
Crédit photo : SwPix / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE