Alex Jumelin : « Dans la continuité du FISE »

Dès demain et jusqu’à dimanche, les arènes de Baillargues recevront pour la deuxième fois l’Open BMX Flat. Quelques semaines après le FISE, les meilleurs sportifs français de la discipline ainsi que les élèves de l’Académy se donneront rendez-vous pour deux jours de pur spectacle. Entretien avec Alex Jumelin, le local de l’étape et l’un des tous meilleurs riders tricolores…

 

Alex, on imagine qu’à un peu plus de 24h de l’événement, l’excitation doit être maximale !

Oui, c’est clair. On a déjà des riders qui sont arrivés d’un peu partout, ça commence à se préciser. Quant à nous, avec les jeunes de l’Académy, on prépare déjà les runs depuis deux ou trois semaines. On sent vraiment qu’on approche de l’événement, ça fait plaisir.

Que diriez-vous si vous deviez présenter l’Open BMX Flat aux initiés et aux non-initiés ?

Les initiés connaissent, ils savent ce que nous devrons faire et que c’est une étape de la Coupe de France. Après, pour ceux qui ne connaissent pas, on aura donc des riders de la France entière qui viendront faire un classement et donner tout ce qu’ils peuvent en deux ou trois minutes, selon les catégories. Au niveau de l’Académy, on aura également les jeunes du club qui tenteront de se placer pour avoir un titre à la fin de l’année. On peut dire que c’est un événement qui se situe entre le gala de l’Académy et une compétition nationale traditionnelle.

Ce mélange entre les jeunes et les adultes doit être très intéressant…

C’est clair. Je dirais même que c’est encore plus impressionnant pour les grands. Les jeunes arrivent dans un milieu où beaucoup de choses sont déjà établies. De leur côté, les grands se disent qu’il y a une vraie relève, que c’est fou qu’il y ait autant d’engouement sur une petite ville comme Baillargues.

Après la réussite de la première édition, une deuxième était obligatoire…

Totalement. C’est assez drôle car lors de la première édition, les Baillarguois étaient assez surpris. Depuis un an, on a des personnes de la ville que sont mis au BMX ou qui y ont mis leurs enfants. En fait, on se rend compte que les gens du public vont eux-mêmes être acteurs ! On est clairement passé, en une seule édition, d’une discipline que les Baillarguois ne connaissaient pas à un sport pratiqué par pas mal de monde. C’est un échange incroyable grâce à une commune qui a invité une discipline à s’exprimer.

La proximité du FISE, que ce soit en termes de distance ou de calendrier, est un avantage pour vous ?

Carrément, on est vraiment dans la continuité. Pour les gens, c’est comme si le FISE était présent toute l’année. Et puis ça créé beaucoup d’engouement et une super énergie pour la discipline. Ce n’est que du positif.

Vous aurez cette année encore un plateau de grande qualité…

C’est vrai qu’on aura du beau monde, surtout pour encourager les jeunes. L’esprit de cet événement, c’est vraiment de pousser la nouvelle génération, de ne faire aucune différence selon les niveaux. C’est d’ailleurs l’avantage d’un gros événement comme le FISE, même si on voit surtout les pros sur le devant de la scène. Notre ambition, c’est de porter et d’accompagner tous ces jeunes et ces amateurs pour qu’ils progressent, qu’ils montrent tout ce qu’ils savent faire. La France se place en leader, il faut tout donner. D’autant que les gens se rendent compte que la discipline est ouverte à tout le monde, qu’il n’est pas question d’âge, de sexe, etc. Il suffit juste d’avoir de la volonté et de suivre quelques directives pour les premières figures, et après, on s’éclate. Je suis toujours heureux de voir des personnes qui se mettent à la discipline et ne peuvent plus s’arrêter. C’est fou car il y a encore quelques mois, ça n’existait pas à Baillargues.

Que peut-on vous souhaiter pour cet Open BMX Flat ?

Une bonne ambiance, des gens qui s’éclatent sur le sol ou dans le public et beaucoup de spectacle. Et puis, j’espère que le club fera un bon classement sur toutes les catégories. En tout cas, on sera dans un superbe cadre avec les arènes, sous le soleil, avec du bon son. On aura tout pour se régaler !

Propos recueillis par Bérenger Tournier

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE