Sami Sellami : « On espère être à la hauteur »

D’ores et déjà champion de la poule A de Division 2, Accès FC va pouvoir poursuivre son impressionnant développement. Porté par une saison réussie, malgré la déception d’une élimination prématurée en Coupe de France, Sami Sellami s’est confié à SPORTMAG…

 

Sami, on imagine que vous devez être très heureux de cette saison 2017-2018…

Pas forcément, nous avions pour objectif de garder la coupe. Donc sortir dès les seizièmes de finale, c’est clair que c’est une déception, c’est 50% de l’objectif qui n’a pas été atteint. Et puis c’est ce qui nous aurait permis de jauger notre niveau, de voir ce que l’on valait par rapport aux D1. Après, on est bien évidemment très heureux de monter en D1, c’était l’objectif principal de cette saison.

Comment expliquez-vous cette élimination ?

Sûrement le manque de préparation pour les matchs de ce niveau-là. Nous n’étions pas habitués à affronter des clubs qui jouent les play-offs. On a préparé ce match comme une rencontre de D2. En plus, il y avait une petite rivalité avec Garges, qui a préparé ce match à 400 %. Ça a payé et cela s’est tout de suite vu sur le terrain.

Plusieurs de vos joueurs ont participé au premier Championnat d’Europe de l’histoire des Bleus. Est-ce également une explication de cette élimination et de vos relatives difficultés sur certains matchs ?

On aurait pu dire ça mais en face, il y avait également trois internationaux. Je ne pense que ce soit la cause principale même si derrière, c’est clair que cela a affecté nos joueurs. On a Kévin Ramirez qui traîne une petite blessure depuis l’Euro, Souheil Mouhoudine qui était blessé à l’épaule et n’avait pas joué avant Garges. Et puis nos joueurs ont été les plus sollicités à l’Euro, c’était une grosse pression sur eux. Enfin, je pense que le fait de revenir en D2 n’a pas été forcément simple à gérer, il faut un temps de transition pour revenir à 100% sur le quotidien du championnat.

Peut-on dire qu’avec cette montée en D1, le projet d’Accès va prendre une nouvelle dimension ?

Exactement, c’est à partir de notre premier match en D1 que nous allons enfin pouvoir réaliser les objectifs que nous nous étions fixés il y a quatre ans. C’est maintenant que nous allons montrer toute l’étendue du projet. Jusque là, nous étions dans une phase de construction, nous ne voulions pas dévoiler toute la panoplie de ce que nous souhaitions. Maintenant que nous sommes promus en D1, avec la visibilité qui va avec, nous allons passer à la vitesse supérieure. On espère être un moteur et pouvoir, grâce aux autres clubs, contribuer à la progression de la discipline.

Le plus dur va donc commencer !

Le plus passionnant, oui ! Nous aimons ce qui est difficile, c’est ce qui nous épanouit. On espère être à la hauteur de l’enjeu, en tout cas, on donnera tout pour l’être !

Propos recueillis par Bérenger Tournier

 

Crédit photo : Anthony Dibon/Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE