Préparation Mondial 2018 : Les Bleus s’inclinent lourdement

Dans le cadre de son troisième match de préparation au Mondial 2018, l’équipe de France s’est inclinée lourdement face à la République tchèque (2-5), 5ème nation mondiale. Après avoir mené 2-0, les Bleus se sont faits renverser par les Tchèques, malgré les 34 arrêts de Florian Hardy…

 

Les Bleus en tête à la fin du premier tiers

Le premier fait de jeu est à l’avantage des Tchèques, qui obtiennent un powerplay sur un accrocher de Florian Chakiachvili (2″22), sans conséquence au taleau d’affichage. Comme les trois autres qui suivront durant les vingt premières minutes. À chaque fois, Florian Hardy sort les arrêts nécessaires et la défense française prend le meilleur sur l’attaque tchèque. Les Bleus vont profiter de leur première supériorité pour ouvrir le score. Comme face au Danemark samedi dernier, Teddy Da Costa est le premier buteur de la soirée, son tir ne laissant aucune chance à Dominik Furch (1-0). Dans la foulée, les Français héritent d’un nouveau powerplay, sans réussite. Michal Birner parti comme une flèche en contre aurait même pu égaliser, mais Florian Hardy remporte le face-à-face. Malgré une domination tchèque, ce sont les hommes de Dave Henderson et Pierre Pousse qui vont de nouveau marquer. Depuis la ligne bleue, Hugo Gallet prend le shoot, Dominik Furch concède le rebond et Guillaume Leclerc à l’affût, pour envoie le palet au fond des filets (2-0). Réalistes, les Tricolores rentrent au vestiaire avec deux buts d’avance…

Les Tchèques prennent l’avantage

À la reprise, la République tchèque montre un visage beaucoup plus entreprenant et monte en intensité. La pression sur le but tricolore s’intensifie au fil des minutes. Florian Hardy multiplie les arrêts et préserve l’avance tricolore. En contre, Nicolas Ritz, Alexandre Texier et Anthony Rech sont proches de tripler la mise, mais le gardien adverse reste vigilant. Et à force de subir, la République tchèque finit par trouver l’ouverture. En l’espace de 2″21, la 5ème nation mondiale va marquer à trois reprises ! Que ce soit en déviation (Matej Stransky, 2-1), sur un tir puissant (David Kase, 2-2) ou sur un rebond (David Tomasek, 2-3), le gardien français ne peut rien faire. C’est ainsi que les Tchèques renversent la situation et mènent logiquement à la fin de cette deuxième période.

Les Tchèques dictent la cadence

L’emprise tchèque sur le jeu ne faiblit pas lors du dernier tiers. Les visiteurs prennent le large par l’intermédiaire de David Strastny, servi idéalement plein axe par Adam Musil et auteur d’un joli mouvement pour feinter Florian Hardy (2-4). Peu de temps après, Andrej Nestrasil corse l’addition en marquant le cinquième but tchèque (42-5). À l’énergie, Teddy Da Costa sonne la révolte en se frayant un chemin vers le but, mais son tir ne trouve pas le cadre. L’attaquant sera par la suite élu meilleur joueur français du match. Les coéquipiers de Kévin Hecquefeuille, capitaine du jour, héritent ensuite de leur cinquième powerplay (48″10). Durant cette phase, Alexandre Texier et Yohann Auvitu tentent leur chance, en vain. Faisant preuve d’abnégation, les Français continuent d’essayer de marquer. Contraints de jouer quatre minutes en infériorité suite à une crosse haute de Loïc Lampérier (53″53), les Tricolores tiennent encore le coup et tuent cette double pénalité. C’est l’une des satisfactions de la soirée : aucun powerplay tchèque n’a été converti. Les Bleus terminent la partie en supériorité mais ne parviennent pas à scorer. Le score n’évoluera plus, la République tchèque s’imposant logiquement 5-2.

Avant de se retrouver en mai prochain pour le Mondial à Copenhague (Danemark), les deux équipes remettront le couvert ce soir dès 20h45, à l’Aren’Ice de Cergy. Une rencontre qui sera diffusée en direct sur la chaine L’Équipe.

La rédaction

 

Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE