SPORTMAG.fr
En ce moment

Une neuvième édition du Fest’eaux vives très attendue !

Emmanuel Sauvageot
Pour sa neuvième édition, le Fest’eaux vives devrait cette année encore ravir tous les passionnés d’eaux vives le 16 juin prochain à Chantemerle (Hautes-Alpes). Présentation de l’événement avec son organisateur, Thomas Pascal…

 

Thomas, présentez-nous le Fest’eaux vives…

C’est la neuvième année consécutive que l’on organise cet événement festif et qui marque le début de la saison estivale à Serre Chevalier. C’est également une belle manière de donner un petit coup de projecteur aux activités d’eaux vives. On y fait des compétitions, toujours dans un esprit festif. On aura des courses le matin pour les adultes et l’après-midi pour d’autres adultes et les juniors. L’idée, c’est d’accueillir tout le monde, ce sera d’ailleurs gratuit pour les mineurs. L’organisation offrira également le buffet à tous les participants le midi au Parc des Colombiers. On fera également un barbecue le soir à l’UCPA, qui est un partenaire de l’événement. Ce sera encore quelque chose de très festif avec un concert gratuit. On demandera seulement une petite participation de quinze euros.

Combien de visiteurs attendez-vous ?

On a dépassé les 300 personnes l’année dernière, on espère faire aussi bien, voire plus !

Au-delà de la compétition, l’aspect festif est absolument essentiel…

Tout à fait, c’est vraiment l’esprit des activités d’eaux vives. Même si certains vont bien entendu jouer la gagne, l’essentiel, c’est d’être ensemble et de s’amuser. Et puis on veut vraiment faire comprendre que ces activités sont accessibles à tous, et également à un public en situation de handicap. On aura d’ailleurs quelqu’un de malvoyant qui participe à l’événement pour la deuxième fois cette année. Les activités en eaux vives nous permettent d’avoir des parcours pour les grands et les petits, peu importe le niveau. D’autant que les conditions de la rivière font que l’on doit nous adapter d’année en année.

Qu’attendez-vous de cette neuvième édition ?

Comme d’habitude, que les participants prennent du plaisir à nos côtés. Il y a de multiples activités dans le Briançonnais, c’est bien qu’un maximum de personnes en soient conscientes, et notamment pour le tourisme. Et puis il ne faut pas oublier que si l’événement fonctionne, c’est parce qu’il fédère une grande partie des professionnels du Grand Briançonnais. C’est un moment où l’on se retrouve tous ensemble, ça nous permet de marquer le début de saison. Le tout dans un contexte très convivial, très festif.

Vous avez également beaucoup travaillé sur la promotion de l’événement…

Tout à fait. Avec l’Office du Tourisme, qui nous aide beaucoup, nous allons faire un accueil journalistique un peu plus élargi. On va faire découvrir les activités aux journalistes dès la veille, certains vont même participer à des courses le jour même. L’idée, c’est de travailler sur la promotion de l’événement de manière un peu plus large.

Propos recueillis par Bérenger Tournier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *