Le CCAS de Mâcon promeut le sport santé sur son territoire

La plateforme sport santé, gérée par CCAS de Mâcon et ses partenaires en Bourgogne-Franche-Comté, a été labellisée Maison Sport Santé. Elle s’adresse plus particulièrement aux personnes atteintes d’affections longue durée.

 
Plusieurs structures de la région Bourgogne-Franche-Comté ont été labellisées Maisons Sport Santé en janvier dernier, le Centre communal d’actions sociales (CCAS) de Mâcon en fait partie. La plateforme sport santé, lancée en septembre 2018 et conventionnée avec le Réseau Sport Santé de la Région, a retenu l’attention des ministères de Sports et des Solidarités et de la Santé.

 

Une orientation puis un suivi

« Le CCAS fait passer des entretiens motivationnels à des patients souffrant de maladies chroniques et éloignés de la pratique, voire des fois à des personnes en situation de précarité à qui il faut mettre le pied à l’étrier, pour les orienter vers une activité physique », explique Pauline Benchao, chargée de développement sport santé. « On parle de leur mode de vie, leur motivation, les freins qu’ils peuvent rencontrer. Après des séances d’essai, ils sont orientés vers des clubs dans le dispositif “Parcours d’accompagnement sport pour la santé” de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) avec des éducateurs formés au sport santé. » Le CCAS apporte une aide financière au bénéficiaire au moment de son inscription dans un club. Le travail de l’organisme de la Ville de Mâcon ne s’arrête pas à la coordination des acteurs du sport santé du territoire et de l’orientation. « Nous faisons un suivi du bénéficiaire tous les 3 mois par un éducateur diplômé APA (activité physique adaptée) et un bilan à la fin de l’année. »

 

Étendre le dispositif

La plateforme sport santé ne va pas brusquement changer avec l’obtention du label Maison Sport Santé. « Mais nos missions seront plus visibles et plus reconnues », souligne Pauline Benchao. « Nous pourrons bénéficier d’un soutien méthodologique pour monter les subventions et chercher de nouveaux partenaires, mais nous n’y avons pas encore réfléchi. » Toujours avec cette vocation de promouvoir l’activité physique à tous les Mâconnais, le CCAS pourrait à l’avenir mettre plus l’accent sur les quartiers prioritaires de la ville et faire évoluer la formation pour les médecins.

Leslie Mucret
Crédit photo : CCAS Mâcon
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE