Bourgogne Franche-Comté : la Ligue de badminton s’engage pour la reprise sportive

Le 19 mai dernier, le public mineur a pu faire son retour dans les gymnases de Bourgogne Franche-Comté. Pour permettre une reprise sportive « normale », la ligue de badminton de la région s’est engagée auprès des clubs et sur l’ensemble de son territoire. Cependant, cette dernière n’est pas encore tout à fait sereine pour la saison à venir. Ronan Furic, salarié de la Ligue, fait le point sur la situation actuelle.  

 

Qu’est-ce que la Ligue Bourgogne Franche-Comté de badminton a mis en place pour accueillir de nouveau le public mineur ?

Dans un premier temps, nous avons relayé les dispositifs fédéraux (via un guide de reprise formalisé par la Fédération ; via des courriers qui ont été adressés aux municipalités ; et via des organisations de webinaires également). Au niveau régional, nous nous sommes donc appuyés sur ces dispositifs-là, pour les relayer auprès des différentes instances (clubs et comités départementaux). Et en matière d’action pure, nous avons réussi, au niveau régional, à mettre en place un tournoi de reprise qui s’est déroulé début juillet. Nous avons donc laissé une période de latence entre la reprise du badminton pour le public mineur (le 19 mai dernier), et le retour à la compétition. Un chamboulement pour les jeunes car, habituellement, la saison commence en septembre et se termine aux alentours de la fin du mois de juin. La période d’été est en temps normal réservée à des activités annexes (exemple : stages estivaux). De plus, la reprise a parfois été complexe à mettre en place. Nous avons donc attendu que les jeunes fassent complètement leur retour dans les clubs, avant de mettre en place des actions à l’échelle régionale.

 

 

Et sur cette reprise, avez-vous observé une baisse de licenciés ?

Il y a une vraie baisse liée à la situation sanitaire. Je dirais que, comme tous les sports d’intérieur, nous sommes fortement touchés par cette pandémie… En effet, cela explique grandement la perte d’effectif. J’ai consulté les chiffres de la région. Nous avons perdu 30 % de cet effectif par rapport à une saison classique. Depuis la reprise et le retour dans les gymnases, nous retrouvons essentiellement le public compétiteur, tandis que le public que nous considérons un peu comme « loisir » revient plus timidement. Que ce soit chez les jeunes ou chez les adultes.

 

Quelle importance la Ligue Bourgogne Franche-Comté de badminton a-t-elle attachée à cette reprise sportive ?

Pour nous, la reprise sportive était primordiale ! Si nous n’avions pas repris sur cette fin de saison, il y aurait eu de grosses craintes pour la reprise de notre sport en septembre. Nous craignions de perdre encore plus de licenciés… Nous sommes clairement dans un flou vis-à-vis de la saison prochaine. Nous ne savons pas trop où nous allons. Cependant, nous nous disons que le fait d’avoir permis aux licenciés, et notamment aux jeunes, de reprendre le badminton en fin de saison, leur prouvera que l’activité est encore possible. Ces derniers peuvent donc entrevoir des solutions pour la reprise de leur discipline, et de ce fait, rester dans leur club pour pratiquer.

 

Mattéo Rolet

 

Crédit photo : Olivier Bouissou / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE