Le basket marin en démonstration à Brest

32 joueurs de basket issus de la Marine nationale vont s’entraîner à Brest du 23 au 27 mars pour se préparer aux Championnats de France, mais aussi pour faire découvrir les possibilités de pratique dans l’armée.

 

Le sport a toute sa place dans la Marine nationale et le basket est en train de connaître un bon développement. Chaque année, les équipes de marins hommes et femmes participent aux Championnats de France militaires contre l’Armée de terre et l’Armée de l’air avec plus au moins de réussite, un titre il y a trois ans pour la sélection masculine, puis beaucoup de troisièmes places. À son arrivée en tant que conseiller technique national (CTN), il y a trois ans, Julien Hamon était seul à gérer les deux sélections. Maintenant, il est accompagné par trois personnes et peut mieux s’atteler à la progression du basket dans la Marine.

 

 

Deux matches de gala

 

Afin de bâtir les équipes pour le Championnats de France militaire 2020 du 14 au 17 avril sur la Base aérienne 113, à Saint-Dizier (Haute-Marne), un premier regroupement a eu lieu en décembre à Brest pour observer les profils intéressants. Le second prendra place à nouveau dans la sous-préfecture du Finistère, du 23 au 27 mars. « Brest est l’un des principaux ports d’attache de la Marine après de celui de Toulon », relève Julien Hamon. « Et comme c’est la ville dans laquelle je suis basé, je peux plus facilement organiser la logistique locale. » Seize joueurs et joueuses s’entraîneront au Gymnase de la Brasserie et à la salle dans le port militaire, puis la sélection sera réduite à 12 membres par équipe à la fin de la semaine. En point d’orgue, les garçons affronteront Brest Basket 29, équipe de Nationale 3, et les filles se frotteront aux joueuses de l’Étoile Saint-Laurent Basket, qui évolue en pré-nationale, le mardi 25 mars au Gymnase de la Brasserie. « C’est difficile de juger le niveau des filles parce que nous n’avons pas beaucoup de joueuses. Le stage nous donnera une idée. », estime Julien Hamon. « Les gars ont un niveau proche de la N3. Il faudra surtout bien se comporter. »

 

Poursuivre le développement

 

« Nous souhaitons attirer du monde pour cette soirée spéciale qui va mettre en avant la possibilité de faire du basket dans la marine », ajoute Julien Hamon. Au-delà de gagner le titre national militaire en avril, le CTN espère « surtout lancer une dynamique pour le basket marin pour les années à venir ». Actuellement, la promotion du basket se fait grâce à la communication par messagerie interne du ministère des Armées et via une page Facebook. « Les prospections sur les unités opérationnelles sont compliquées car les marins peuvent passer des jours en mission sur les bateaux », explique Julien Hamon. Il a aussi dans l’idée d’embarquer Boris Diaw, ancien capitaine de l’équipe de France et réserviste de la Marine, dans ce projet de développement du basket.

 

Leslie Mucret
Crédit photo : Julien Hamon
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE