Plus de 1 000 rameurs à toute vitesse sur le Lac de Gérardmer

Les Championnats de France de sprint d’aviron auront lieu les 28 et 29 septembre à Gérardmer. L’ASG Aviron se prépare depuis des mois pour accueillir tous les clubs dans les meilleures conditions.

 

Le Lac de Gérardmer va accueillir les championnats de France de sprint d’aviron, sur 500 mètres, les 28 et 29 septembre. L’événement promet deux jours spectaculaires grâce à ses courses qui se jouent en deux minutes, avec un équipage masculin, féminin ou mixte, de deux, quatre ou huit personnes sur le bassin de six lignes d’eau. « Il y aura une bonne centaine de courses et des départs toutes les cinq minutes », annonce Arnaud Texier, président de l’ASG Aviron, club organisateur. La grande famille de l’aviron français devrait répondre à l’appel. Entre 1 000 et 1 200 rameurs, appartenant à des clubs avec de deux à 90 membres pour les plus gros, sont attendus au Centre des congrès Espace L.A.C de Gérardmer. « Les internationaux sont en général présent pour participer avec leur club en cette fin de saison », avance Arnaud Tixier.

Monter et démonter le bassin

À l’ASG Aviron, l’événement se prépare depuis longtemps. « Notre travail a débuté il y a des mois pour recenser le matériel dont on avait besoin et le récupérer, notamment grâce à la Ville », explique le président. « Et nous avons recherché une centaine de bénévoles. Le jour J, il faudra mettre les meilleures personnes à leur place, effectuer le balisage, monter et démonter les lignes d’eau, car le bassin, mis en marche en 2017, n’est pas permanent, assurer la maintenance, entre autres. » Le club d’aviron de Gérardmer compte 110 licenciés et peut s’appuyer sur son expérience, lui qui organise son neuvième gros événement et sa troisième édition des Championnats de France de sprint.

« Faire découvrir notre région »

Le club a à cœur de mettre les rameurs dans les meilleurs conditions pour la compétition et de valoriser les Vosges. « Pour nous, c’est une histoire d’image, être reconnu au niveau national et faire découvrir notre région pour inciter les personnes à revenir », insiste le président. « D’ailleurs, nous faisons l’intermédiaire pour les clubs qui cherchent des logements collectifs pendant la compétition. » Dans le cadre de ces championnats, l’ASG Aviron a rassemblé une cinquantaine de partenaires commerçants, restaurateurs, hôteliers et entreprises locales. « À l’échelle locale, nous voulons aussi montrer notre dynamisme aux financeurs », ajoute Arnaud Tixier.

Une convention JO 2024

Ces championnats de France seront l’occasion pour l’ASG Aviron de passer une convention JO 2024 avec la Fédération française d’aviron, la Ligue d’aviron Grand Est et la Région, afin de « mettre le territoire en avant via l’aviron », explique Arnaud Tixier.

Par Leslie Mucret
Crédit photo : ASG Aviron
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE