Tour de France 2020 : Le profil de la 13e étape

Le Massif Central est à la fête ce vendredi à l’occasion de la 13e étape du Tour de France. Entre Châtel-Guyon et le Puy Mary Pas de Peyrol, le peloton va devoir gravir pas moins de sept difficultés répertoriées.

 
Après plusieurs jours passés à l’abri dans le peloton, les favoris du Tour de France sont de sortie ce vendredi. Le parcours de 191,5 kilomètres entre Châtel-Guyon et le Puy Mary Pas de Peyrol devrait en effet être propice aux leaders du classement général. Cependant, il n’est pas exclu qu’une échappée aille au bout, d’autant que cette journée est capitale dans la quête du maillot à pois de meilleur grimpeur. En effet, pas moins de sept difficultés sont répertoriées pour ce classement : le Col de Ceyssat (10,2 km à 6,1%), le Col de Guéry (7,8 km à 5%), la Montée de la Stèle (6,8 km à 5,7%), la Côte de l’Estiade (3,7 km à 6,9%), la Côte d’Anglards-de-Salers (3,5 km à 6,9%), le Col de Neronne (3,8 km à 9,1%) avant la montée finale vers Puy Mary Pas de Peyrol (5,4 km à 8,1%). Une chose est sûre : les hommes en difficulté risquent de subir de sacrés écarts à l’occasion de cette étape très attendue.
 

 

Les difficultés de la 13e étape
    – Col de Ceyssat (10,2 km à 6,1%) – 1e catégorie
    – Col de Guéry (7,8 km à 5%) – 3e catégorie
    – Montée de la Stèle (6,8 km à 5,7%) – 2e catégorie
    – Côte de l’Estiade (3,7 km à 6,9%) – 3e catégorie
    – Côte d’Anglards-de-Salers (3,5 km à 6,9%) – 3e catégorie
    – Col de Neronne (3,8 km à 9,1%) – 2e catégorie
    – Puy Mary Pas de Peyrol (5,4 km à 8,1%) – 1e catégorie
Olivier Navarranne
Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE