Sambo : l’élite tricolore rassemblée à Ceyrat

Les 7 et 8 mars, Ceyrat accueille les championnats de France de Sambo. Plus de 430 athlètes seront de la partie, des minimes aux seniors.

 

Haut-lieu de la pratique de la lutte, Ceyrat se met au Sambo le temps d’un week-end. « Organiser ces championnats de France à Ceyrat est tout sauf un hasard », confirme Daniel Mestre, entraîneur national et vice-président du Comité Français de Sambo. « Le Sambo est très présent en Rhône-Alpes, mais relativement peu en Auvergne. Nous avons donc envie de travailler avec le monde de la lutte, très présent à Ceyrat, pour développer notre discipline. Ces championnats de France sont le fruit de cette collaboration. » Un événement qui va rassembler plus de 430 athlètes. Pour la première fois, toutes les catégories d’âge seront même représentées le temps d’un même week-end : Minimes, Cadets, Juniors, Espoirs et bien entendu les Seniors.

 

Les championnats d’Europe en ligne de mire

 

« Rassembler tout le monde au même moment et au même endroit est une très bonne chose », se réjouit Daniel Mestre. « Cela permet à la fois de proposer un événement plus important, mais aussi de diminuer les coûts de déplacements pour les clubs. » L’entraîneur national l’assure : « tous les meilleurs sont présents à l’occasion de ce week-end. Beaucoup viennent en effet chercher leur qualification pour les championnats d’Europe Juniors et Espoirs masculin et féminin, qui auront lieu du 10 au 12 avril à Panagyurichté (Bulgarie). Pour les seniors masculin et féminin, ils tenteront eux aussi d’obtenir leur ticket pour les championnats d’Europe qui auront lieu du 22 au 24 mai à Iekaterinbourg (Russie). »

 

Le Sambo français en pleine progression

 

Les champions de France gagneront automatiquement leur ticket pour les championnats d’Europe, ce qui promet un week-end extrêmement disputé du côté de Ceyrat. « Les trois premiers seront sélectionnés pour un stage à l’INSEP, ce qui leur permettra de démontrer leurs qualités », révèle Daniel Mestre. « Nous avons de l’ambition pour les prochains championnats d’Europe, le Sambo français est en amélioration au niveau international. Nous sommes la quatrième nation mondiale, derrière la Russie, l’Ukraine et la Géorgie. » Une évolution positive pour le Sambo français, grâce notamment à des athlètes désormais bien installés et performants, à l’image de Laure Fournier, championne du monde, à la conquête de l’Europe en mai prochain et de la France ce week-end à Ceyrat.

 

 

Suivre l’actualité du Sambo :
Olivier Navarranne
Crédit photo : Comité Français de Sambo
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE