08/11/2020

Collaboration entre l’athlétisme français et belge

Le Belge Jacques Bordée, entraîneur de 400 m, va donner ses conseils aux coaches français. Dans le même temps, ses fils vont se mettre au sprint avec Guy Ontanon.

 
Une coopération entre l’athlétisme français et l’athlétisme belge a été scellée. Guy Ontanon, cadre technique à la Fédération française d’athlétisme, va accompagner les frères belges Jonathan, Kévin et Dylan Bordée qui délaissent le 400 m pour se consacrer au sprint pour cette saison estivale. Leur père, Jacques, accompagnera les coaches français pour le tour de piste. « Nous avons l’opportunité de pouvoir travailler avec lui sur la question de nos coureurs de 400 m », explique Patrice Gergès, directeur technique national. « Malgré un bassin de population bien moins important que le nôtre, la Belgique a la capacité d’aligner des 4×400 m en finales et même de décrocher des médailles lors des grands championnats, à la fois chez les hommes, les femmes et en mixte. Là où on a à progresser, il faut savoir se nourrir de regards extérieurs. Nous allons avoir un vrai temps d’échange avec Jacques, au-delà d’un simple colloque. »

 

 

Jonathan, Kévin et Dylan Bordée vont quant à eux se lancer dans une nouvelle discipline. « Suite au report des Jeux olympiques et à l’annulation des championnats d’Europe, on s’est dit qu’il fallait trouver un nouveau challenge et on a pensé aux 100 m et 200 m pour travailler la vitesse », explique pour sa part Jacques Borlée. « C’est une année où on peut prendre des risques et surtout s’amuser un maximum. Le principe que j’ai toujours eu, c’est d’aller voir les meilleurs. Mes fils m’entendent depuis trente-deux ans. Ils vont pouvoir bénéficier cet été d’une nouvelle dynamique. » Cette collaboration a commencé avec des réunions à distance grâce à la vidéo. Des mini-stages en Belgique et à l’Insep sont prévus pour plus tard.

Leslie Mucret
Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE