SPORTMAG.fr
En ce moment

Mondial U20 : Le résumé de France – Nouvelle-Zélande

Icon Sport
Auteurs d’une performance énorme face à la Nouvelle-Zélande, les Bleus sont parvenus à se qualifier pour la finale du Championnat du monde U20 (16-7). Un première dans l’histoire pour les Tricolores…

 

Devant 14 000 supporters survoltés, les Tricolores ont fait chuter les Baby-Blacks pour la première fois en trois confrontations dans le dernier carré. Et le duel a tenu ses promesses. Les Tricolores n’ont pas manqué leur entame en envoyant du jeu, telle leur promesse depuis le début de la saison dans le sillage d’un Demba Bamba omniprésent. Mais les actions françaises ont longtemps butté sur la défense néo-zélandaise malgré plusieurs belles tentatives trop souvent arrêtées par l’arbitre de la rencontre. Les Tricolores finissaient par ouvrir le score par Louis Carbonel dont la pénalité venait récompenser les initiatives tricolores. L’intensité était extrême, les deux équipes se rendant coup pour coup. Malgré une dernière occasion de Matthis Lebel sur un coup de pied astucieux de Louis Carbonel, les coéquipiers d’Arthur Coville rentrent au vestiaire avec trois points d’avance.

Une première dans l’histoire du rugby tricolore

La seconde période repartait sur la même base que la première. Et Romain Ntamack parvenait à trouver la faille et inscrivait le premier essai de la partie. Dominateurs en mêlée, les avants français étaient récompensés avec deux nouvelles pénalités transformées par Louis Carbonel (16-0). Malgré une fin de match difficile au niveau physique, et une réaction des Néo-Zélandais dans les dix dernières minutes, Les Français faisaient preuve d’un courage et d’une abnégation incroyables pour s’imposer (16-7) et accéder à la finale d’un Championnat du monde pour la première fois de l’histoire. Un succès largement mérité, tant les Bleus ont écœuré des Baby-Black impuissants face à tant d’énergie. Les Bleus auront rendez-vous avec l’Angleterre dimanche prochain à 19h00, pour une revanche du Tournoi des Six Nations où les Anglais l’avaient emporté 22 à 6.

Sébastien Piqueronies – Manager France moins 20 ans :

« On savait qu’il fallait être capable de les agresser défensivement pendant 80 minutes, les garçons l’ont fait parfaitement. Le match a été très serré, on a réussi à franchir la montagne néo-zélandaise. Maintenant, on est impatients d’en découdre avec les Anglais. On n’a pas réussi l’impossible, c’était un match de rugby entre deux équipes équilibrées. J’ai l’impression que les Néo-Zélandais ont vendu chèrement leur peau mais, aujourd’hui, on a été plus précis qu’eux. Maintenant, nous n’avons encore rien gagné et la récupération et la préparation du match de dimanche reste le plus important ».

Arthur Coville – Capitaine de la France moins 20 ans :

« C’est juste énorme de se qualifier en finale chez nous. En France, battre les Blacks en demies, je pense qu’on ne pouvait pas rêver mieux, surtout d’avoir notre revanche contre les Anglais à Béziers, l’endroit même où nous avions perdu contre eux lors du Tournoi des Six Nations 2018, c’est vraiment ce qu’on attendait, c’est le Graal pour nous. On a cinq jours pour bien se reposer et désormais plus de calcul, il faudra tout donner ».

A lire aussi > Le magazine SPORTMAG de juin

La rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *