SPORTMAG

Euro U19 : Les Bleuettes championnes !

FFHandball / Sacrebleu

Victorieuses de la Russie 31 à 26 (18-15), les Bleuettes sont devenues championne d’Europe ce dimanche à Celje (Slovénie). Cette équipe de France U19 (autrefois junior) dirigée par Éric Baradat est la première à décrocher un titre : jusqu’à présent, seule une médaille d’argent figurait au palmarès (2012). Un an après la finale olympique perdue face à la Russie, voici une victoire symbolique pour l’avenir…

Bien malin qui aurait pu prédire un tel résultat il y a encore huit jours, à la sortie du Tour préliminaire certes maîtrisé mais insuffisant pour imaginer un tel destin. Inexpérimentées à cet échelon, Méline Nocandy et ses partenaires ont d’abord fait tomber la Hongrie en demi-finale (31-26), avant de réitérer une performance aux contours identiques en finale, face à la Russie (aussi 31-26). C’est la maîtrise collective qui aura marqué cette quinzaine slovène.

Une défense remarquablement organisée, la marque de fabrique indispensable de l’école du Handball féminine français, du jeu sur grand espace et des enclenchements bien huilés, la partition répétée par les jeunes handballeuses française est réjouissante. S’il s’agit naturellement d’une grande performance collective, Janella Blonbou et Charlotte Kieffer ont été désignées dans l’équipe type par l’EHF, respectivement meilleure arrière droite et meilleure défenseuse.

Eric Baradat (entraîneur de l’équipe de France U19 et responsable de la filière féminine) : « On attendra de voir s’il y des redondances à l’avenir pour tirer de conclusion. Mais j’espère que ce résultat va contribuer à décomplexer le secteur féminin. En atteignant le dernier carré, le contrat état rempli, mais j’avais le souvenir des J.O. d’Athènes où nos avions terminé 4èmes et je ne voulais pas revivre ce traumatisme. En mon for intérieur j’espérais bien renverser le rapport de force. Je me suis attaché à décomplexer les filles pour les convaincre à quel point elles étaient capables de performer, j’ai privilégié seulement le jeu, pas l’enjeu. Cette équipe est électrique et peut s’embraser à tout moment : j’aime son fonctionnement.
Cette victoire est une satisfaction au regard du travail quotidien depuis presque déjà quatre ans à suivre un certain nombre de ses joueuses là. Je suis heureux aussi pour ce staff pour lequel j’ai du respect et de l’amitié ».

Sylvie Pascal-Lagarrigue (Chef de délégation et présidente du Comité d’Organisation de l’Euro 2018) : « Les filles ont bien travaillé avec beaucoup de sérieux. Tout au long de la compétition, elles ont continué à progresser pour maîtriser de plus en plus leur jeu, avec de l’enthousiasme et de la solidarité. Les stratégies mises place, notamment défensives, ont permis de contrer les adversaires. Ce résultat est le symbole des progrès effectués par la filière féminine qui travaille dur depuis plusieurs années. »

Le parcours des Bleuettes :

Phase de poules :
Poule C : 1. France, 2. Allemagne, 3. Espagne, 4. Serbie

Tour préliminaire :
France v Serbie : 26-21 (10-12)
– Allemagne v France : 23-24 (10-14)
– Espagne v France : 25-37 (14-16)

Tour principal :
– France v Danemark : 25-27 (14-15)
France v Monténégro : 28-18 (21-11)

Demi-finale :
France v Hongrie : 31-26 (15-13)

Finale :
France v Russie : 31-26 (18-15)

La rédaction

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *