SPORTMAG.fr

Coupe du monde 2018 : Quels espoirs pour les Bleus ?

Icon Sport
Vingt ans après l’unique sacre mondial de l’équipe de France, beaucoup se prennent à rêver d’un parcours identique, sous la conduite de Didier Deschamps. Officiellement, la Fédération Française de Football espère atteindre le dernier carré…

 

Faut-il y voir un signe ? La France aborde cette Coupe du monde en Russie vingt ans après son unique sacre planétaire, avec un champion du monde 1998 à sa tête. Un Didier Deschamps à la chance désormais légendaire… ce qui s’est vérifié lors du tirage au sort de la phase de poules de ce Mondial. Les Bleus défieront l’Australie le 16 juin à Kazan, puis le Pérou le 21 juin à Iekaterinbourg et enfin le Danemark à Moscou le 26 juin. Un premier tour plutôt abordable pour les Tricolores qui n’affronteront que des adversaires ayant validé leur ticket après des barrages. « Peu importe le groupe, l’équipe de France doit se qualifier pour les 8èmes, doit finir première de son groupe. Ce sera notre objectif. On va aller à cette Coupe du monde avec beaucoup d’ambitions, avec l’humilité nécessaire aussi. Le premier objectif est basique, mais c’est de sortir premiers de notre groupe », confiait Didier Deschamps après le tirage au sort. La France aura donc le temps de monter en gamme, car la suite s’annonce beaucoup plus compliquée. En cas de qualification, elle va croiser avec le groupe D, composé de l’Argentine, de l’Islande, de la Croatie et du Nigéria.

Une équipe de France sans certitudes

Affronter l’une de ces quatre équipes promet un huitième de finale corsé pour des Bleus, qui arrivent en Russie sans réelles certitudes. Lors des éliminatoires, l’équipe de France a lutté jusqu’au bout pour finalement devancer la Suède. Depuis deux ans et cette finale de l’Euro, les performances abouties des hommes de Didier Deschamps se comptent sur les doigts d’une main. Face à des formations comme l’Espagne, l’Allemagne ou encore le Brésil, les Bleus paraissent un peu tendres, eux qui ne peuvent compter sur un leader. Antoine Griezmann ? Malgré un Euro de qualité, il enchaîne le bon et le moins bon depuis deux ans sous le maillot tricolore. Paul Pogba ? Le milieu de terrain brille par son irrégularité, que ce soit en club ou en sélection. Hugo Lloris ? Le capitaine des Bleus vit une saison difficile, lui qui a enchaîné les erreurs lors de la phase de qualification. Didier Deschamps pourrait alors décider de confier les fameuses « clés du camion » à la jeunesse tricolore, symbolisée par le duo Mbappé – Dembélé. Leur fraîcheur et leur enthousiasme pourraient, pourquoi pas, permettre à l’équipe de France de rêver en grand durant ce Mondial…

A lire aussi > L’équipe de France et le Mondial, une histoire riche
A lire aussi > Les Bleus vus par Julien Cazarre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *