SPORTMAG.fr
En ce moment

Esprit 2024, sept mois plus tard…

Koumba Larroque, les preuves de force… (Icon Sport)
Depuis novembre dernier, SPORTMAG vous présente les plus grands espoirs français pour les Jeux olympiques de Paris 2024. De la lutte au hockey sur gazon en passant par le badminton, ce sont plusieurs jeunes athlètes qui représentent l’« Esprit 2024 »…

 

Lutte féminine : Koumba Larroque, les preuves de force…

Un talent incroyable. À seulement 19 ans, Koumba Larroque a déjà inscrit son nom dans la grande histoire de la lutte tricolore. Licenciée au club de Bagnolet et membre de l’INSEP, la Parisienne se démarque depuis de nombreuses années par une personnalité atypique et une qualité sportive impressionnante. Médaillée de bronze aux Mondiaux seniors et d’argent aux derniers championnats d’Europe, Koumba Larroque n’a fait qu’une bouchée de la concurrence en janvier dernier, à Schiltigheim, pour les traditionnels championnats de France. La confirmation sur le tapis d’une maturité exceptionnelle pour celle qui s’était révélée à la planète lutte en août 2017. Désormais, à 19 ans, la jeune lutteuse devra continuer à travailler et à rester sereine mentalement pour poursuivre sa progression, tout en préparant sa future vie de kinésithérapeute. Avec des espoirs bien réels de titre olympique en 2024, et peut-être même avant, en 2020 à Tokyo. Le rendez-vous est pris…

Badminton : Les Popov, trois frères, un destin…

Leur histoire est exceptionnelle. En plus d’être membres d’une même fratrie, Toma Junior, Christo et Boris sont de véritables champions de badminton. Licenciés au club de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et entraînés par leur père, dont la carrière internationale a été marquée par de nombreux titres sous la tunique bulgare, les trois frères impressionnent depuis de nombreux mois. Un destin exceptionnel guidé par Toma Junior, l’aîné de la fratrie. À seulement 19 ans, le natif de Sofia (Bulgarie) a décroché en effet trois titres de champion d’Europe espoirs et fait déjà partie des 200 meilleurs joueurs du monde. Une trajectoire incroyable que tentent de suivre Christo, 16 ans, et Boris, 8 ans. Tous trois compétiteurs et bercés depuis leur plus jeune âge par cette soif de vaincre, les Popov comptent bien marquer l’histoire de leur sport. En 2024, les trois frères pourraient même s’affronter lors des JO de Paris. L’aboutissement d’un destin familial comme on en voit très peu souvent…

Escrime : Camille Nabeth, plus près des étoiles…

Les destins sportifs tiennent parfois à peu de choses. Fan de Star Wars lorsqu’elle était petite, Camille Nabeth s’est tournée vers l’escrime à sept ans, comme auraient pu le faire les plus grands « Maîtres Jedi ». Un choix judicieux que la récente médaillée de bronze aux championnats d’Europe des moins de 20 ans ne doit pas regretter, tant sa progression est fulgurante ces dernières années. Mais, au-delà d’un talent exceptionnel et d’une grande force de caractère, c’est par un goût très prononcé pour les études que la jeune lyonnaise se démarque. Dans un monde sportif où le scolaire est parfois relégué au second plan, Camille Nabeth étudie à l’EM Lyon (Rhône) et pourrait même enchaîner avec un Master à Sciences Po lors des prochains mois. En 2024, la jeune sportive, qui souhaite « travailler au sein d’une ONG ou dans l’humanitaire », aura 26 ans et sera à l’apogée de sa carrière. Son destin sera-t-il similaire à celui d’une certaine Laura Flessel ? C’est en tout cas ce que l’on peut lui souhaiter…

Handball : Kyllian Villeminot, un destin déjà tout tracé…

20 ans et déjà un titre européen. En remportant le Final Four de la Ligue des Champions, le MHB a permis à Kyllian Villeminot, l’un des plus grands espoirs du handball tricolore, d’inscrire son nom dans la plus prestigieuse compétition européenne. Guidé par des parents également handballeurs de haut niveau, le demi-centre montpelliérain s’est fait un nom ces derniers mois grâce à des aptitudes techniques, tactiques et mentales assez impressionnantes pour son âge. Pleinement intégré à l’effectif professionnel du club héraultais, le jeune joueur va désormais devoir assumer son statut et gérer cette forte attente qui pèse sur lui. Son caractère et sa maturité, qui en font aujourd’hui un joueur déjà accompli et même surprenant à un si jeune âge, seront autant d’éléments précieux dans la construction de sa carrière. Une construction qui devrait l’amener en 2024, à 25 ans, à tutoyer les sommets avec l’incroyable armada qu’est la sélection tricolore…

Basket : Iliana Rupert, un talent brut…

Son destin était tout tracé. Née le 12 juillet 2001, Iliana Rupert est considérée comme l’une des plus grands espoirs du basket-ball tricolore. Un statut qui lui a même permis, en février dernier, d’être présente pour un rassemblement de la sélection française et de se retrouver au milieu des Époupa, Gruda et autre Johannès. La confirmation d’un talent incroyable que la native de Sèvres (Hauts-de-Seine) doit à beaucoup de travail, mais également à un gros mental. Un mental qu’elle a su se forger tout au long de ces dernières années par des épreuves difficiles, et notamment en 2013 par la perte de son père, Thierry, international français à 134 reprises. Depuis, la joueuse d’1m93 a su se relever et se servir de ces difficultés pour devenir une battante sur les terrains et en dehors. Parallèlement très impliquée dans les études, celle qui portera le maillot du Tango Bourges Basket à partir de septembre devrait être l’un des atouts du basket-ball féminin dans les prochaines années. À elle de jouer…

Hockey sur gazon : Étienne Tynevez, un hockeyeur toujours plus haut…

Surclassé seulement cinq années après ses débuts dans la discipline, Étienne Tynevez est un véritable diamant. Comme beaucoup dans sa petite commune de Lambersart dans les Hauts-de-France, l’attaquant français s’est tourné vers le hockey sur gazon très jeune, après des premiers essais infructueux dans le football. Un choix payant, puisque l’actuel joueur de la Gantoise (Belgique) est considéré comme l’un des meilleurs espoirs de la discipline en France. Des attentes déjà confirmées ces dernières années par deux titres européens avec les U18 et les U21. International chez les seniors depuis 2017, le natif de Lille (Nord) espère désormais continuer sa progression tout en préparant un BTS MUC, quelques mois seulement après l’obtention de son baccalauréat. Dans six ans, en 2024, Étienne Tynevez aura 25 ans et compte bien porter la sélection française vers un exploit retentissant. La consécration pour le petit gars de Lambersart…

Judo : Walide Khyar, la rage de vaincre…

Un caractère, une personnalité et beaucoup de talent, Walide Khyar a tout pour être l’une des futures grandes stars du judo tricolore. Vainqueur du Grand Prix de Tunis il y a quelques semaines, le champion d’Europe 2016 s’est fait un nom dans le judo mondial ces derniers mois. Une première étape pour ce jeune homme de 22 ans, dont la vie n’a pas toujours été simple. Élevé par sa mère, sa tante et ses deux frères aînés, après le décès de son père la veille de sa naissance, Walide a toujours su rebondir pour devenir aujourd’hui un sportif épanoui et pleinement concentré vers le grand objectif de sa carrière, les Jeux olympiques. Après avoir passé le premier tour en 2016, à Rio, le natif de Bondy (Seine-Saint-Denis) sera déjà très attendu en 2020, à Tokyo. Une échéance importante qui sera suivie du plus grand moment de sa carrière, Paris 2024. Le moment clé qui pourrait le faire passer dans une autre galaxie, celle des champions olympiques…

> Découvrez en intégralité notre dernier numéro

 

Par Bérenger Tournier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *