SPORTMAG.fr

Paris-Nice 2018 : Le résumé de la 7ème étape

ASO / Alex Broadway

Simon Yates (Mitchelton-Scott) a remporté en solitaire la 7ème étape de Paris-Nice. Portant une attaque décisive dans l’étape reine de cette édition à 4,5km de l’arrivée, il en profite pour endosser le maillot jaune de leader, aux dépens de Luis Leon Sanchez qui a craqué dans la dernière ascension…

 

128 coureurs étaient au départ de cette 7ème étape de Paris-Nice, ne comptant plus le maillot vert dans ses rangs suite au forfait d’Arnaud Démare. La côte de Gattières se présentait dès les premiers kilomètres. Thomas De Gendt lançait les hostilités le premier, précipitant par la même occasion la formation d’un groupe de huit coureurs avec Rory Sutherland (UAE), Tony Gallopin (AG2R), Alessandro De Marchi, Nicolas Roche (BMC), Jarlinson Pantano (Trek), Amaël Moinard (Fortuneo) et Jesus Herrada (Cofidis). Le Belge de Lotto-Soudal passait en tête au sommet et prenait les commandes du classement des grimpeurs. Au km 28, le groupe de huit comptait 2’15 d’avance sur le peloton.

Dan Martin abandonne

Dans l’ascension de la côte de la Sainte-Baume, le peloton perdait Dan Martin sur abandon, tandis que l’échappée distançait Jesus Herrada pour se retrouver à 7. Un groupe qui enregistrait alors un avantage maximal de 3’20 au km 80. Après le passage au col Saint-Raphaël, où Thomas De Gendt poursuivait sa récolte de points pour le classement de la montagne, l’accélération du peloton provoquait une cassure qui excluait momentanément Sergio Henao et Tim Wellens du groupe des favoris. Sous la menace du peloton revenant à 40s, le groupe d’attaque réagissait et perdait Rory Sutherland. Tandis que Thomas De Gendt achèvait son travail sur la côte de Villars-de-Lars, l’échappée perdait de nouveaux membres suite à la chute d’Alessandro De Marchi et de Jarlinson Pantano à 25 km de l’arrivée. C’est donc un trio composé de Gallopin, Moinard et Roche qui s’approchait de la montée finale avec un avantage de 1’20.

Victoire en solitaire de Simon Yates

En abordant l’ascension finale, les trois hommes ne comptaient plus que 30s d’avance, trop peu pour résister au groupe des favoris, qui fondait sur Tony Gallopin, le dernier résistant de la bande, à 13 kilomètres du but. L’équipe Mitchelton-Scott durcissait alors le ton avec Roman Kreuziger, dont l’accélération éliminait le maillot jaune Luis Leon Sanchez. Mais cette accélération avait surtout comme ambition de préparer l’attaque de Simon Yates à 4,5 km du sommet. Le Britannique, temporairement suivi par Ion Izagirre, portait une deuxième accélération à 1,5 km de la ligne et déposait l’Espagnol. Simon Yates terminait vainqueur de cette étape en solitaire, faisant coup double en endossant le maillot jaune de leader. Tandis que derrière lui, Julian Alaphilippe accusait le coup dans les 2 derniers kilomètres, pour finir l’étape à plus de 2′ du vainqueur du jour.

Le résumé vidéo de l’étape :

La rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *