L’ANESTAPS se mobilise pour l’environnement

Du 18 au 22 janvier, l’ANESTAPS (Association Nationale des Étudiants en STAPS) organise la Semaine nationale du sport et de l’environnement. Un événement mêlant activités sportives et environnement qui a pour objectif de sensibiliser la jeunesse sur ces thématiques fortes.

La crise sanitaire n’arrête pas la dynamique de l’ANESTAPS. Depuis plusieurs mois, l’Association Nationale des Étudiants en STAPS planche sur l’organisation de la Semaine nationale du sport et de l’environnement. Un événement qui va finalement devenir réalité du 18 au 22 janvier 2021 pour une première édition particulièrement attendue. « L’Humanité est arrivée à un constat indéniable : notre mode de vie n’est pas compatible avec le fonctionnement de notre planète. Les banquises disparaissent aussi vite que les forêts et de la biodiversité qu’elles abritent. La communauté scientifique internationale s’est pleinement saisie de ce concept d’écologie et de développement durable depuis le premier sommet en 1972 », explique Andréas Cardot, vice-président en charge de l’innovation sociale à l’ANESTAPS. « Nous devons modifier nos habitudes si nous voulons survivre. L’ANESTAPS est convaincue que le sport est un moyen de répondre à cet enjeu sociétal et même vital. »

 

 

Organisé avec le soutien de la MAIF, cet événement doit permettre de sensibiliser aux enjeux environnementaux, tout en mettant en lumière les initiatives locales et en assurant la promotion de la pratique d’une activité physique et sportive. « L’activité physique est un outil de sensibilisation ludique indispensable de notre société. Grâce la mobilisation et la créativité des étudiants en STAPS, auront à leur disposition différentes activités abordant de multiples thématiques environnementales comme le réchauffement climatique, la pollution et l’importance de la biodiversité », assure Andréas Cardot. « Nous avons décidé de viser les jeunes d’écoles primaires, de collèges et de lycées car ce sont les premiers acteurs du monde de demain. Ce sont plus de 3000 jeunes que nous souhaitons sensibiliser dès la première édition. Lors de cet événement, nous souhaitons aussi mettre en avant les producteurs locaux, les actions d’entreprises relayées par les collectivités territoriales mais surtout des initiatives émanant des différentes structures locales. »

 

 

« L’objectif de cette semaine est de créer un réel lien avec les établissement scolaires de chaque région afin d’y assurer des actions sur la thématique de l’environnement en utilisant la pratique d’activité physique. Ce projet est à la base d’un processus qui s’étalera sur plusieurs années », révèle également Andréas Cardot. L’ANESTAPS entend donc créer un lien fort et durable avec les jeunes élèves. Ces derniers pourront également être sensibilisés en numérique, notamment à l’occasion du colloque « Sport et environnement : une relation durable ? », qui aura lieu le vendredi 22 janvier à partir de 16h30.

Olivier Navarranne
Crédit photo : ANESTAPS
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE