Tour de Corse 2018 : Le résumé de la 2ème journée

Auteur d’une deuxième journée placée sous le signe de la gestion, Sébastien Ogier se rapproche doucement mais sûrement d’une deuxième victoire sur l’Île de Beauté. Derrière le quintuple Champion du Monde, la bataille fait rage pour le podium entre Ott Tänak, Thierry Neuville et Esapekka Lappi.

 

Auteur de trois meilleurs temps lors de la première journée, Sébastien Ogier s’est contenté d’assurer pour cette deuxième journée de course. Il compte 44s5 d’avance sur Ott Tänak. En délicatesse avec les réglages d’une Toyota Yaris qu’il découvrait, l’Estonien a réalisé une belle journée en enlevant deux spéciales (dont une ex aequo) et en prenant la deuxième place du général à Thierry Neuville lors de l’ultime chrono. Le Belge a quant à lui connu une journée compliquée, avec des difficultés à trouver les meilleurs réglages sur sa Hyundai i20 Coupé WRC. Dépossédé de la deuxième position par Tänak, Neuville voit également Esapekka Lappi se rapprocher dangereusement.

Kris Meeke jouait avec ces trois pilotes pour une place sur le podium avant de sortir de la route dans la dernière spéciale du jour. Son abandon s’ajoute à ceux déjà enregistrés plus tôt dans la journée pour Bryan Bouffier (moteur) et Jari-Matti Latvala (sortie de route). Le Top 8 est complété par Dani Sordo, Elfyn Evans, Andreas Mikkelsen et Jan Kopecky (leader du WRC2). De retour en Rallye 2, Sébastien Loeb s’est parfaitement repris après sa sortie de route de la première étape, puisque l’Alsacien a remporté trois épreuves spéciales aujourd’hui.

À l’image de Sébastien Ogier dans la catégorie reine, Jan Kopecky a vécu une journée tranquille en WRC2. Talonné par la Citroën C3 R5 de Yoann Bonato hier, le Tchèque a vu son principal adversaire s’éloigner. Auteur de deux meilleurs temps hier sur la deuxième Citroën C3 R5 engagée, Stéphane Lefebvre est parti à la faute dès les premiers kilomètres de la journée. C’est finalement Fabio Andolfi qui monte sur la deuxième marche du podium provisoire en passant devant Ole Christian Veiby.

La rédaction

 

Crédit photo : ANTONIN VINCENT / DPPI
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE