Dakar 2021 : Original by Motul, ou la culture du défi

Lors du Dakar 2021, en Arabie-Saoudite, ils seront 34 participants à s’élancer dans les conditions les plus exigeantes, en assurant eux-mêmes l’entretien de leurs machines.

 
Le coin des « malles-motos », comme disent les anciens, c’est le secteur des irréductibles, qui font le choix d’un Dakar où le mot défi prend tout son sens. Pour eux, les nuits sont courtes et les pépins quotidiens. Préparés à cette épreuve, ils sont toutefois pleinement conscients de la nécessité de privilégier la gestion, le pilotage à l’économie. Avant tout attachés à l’aventure, ces pilotes n’en sont pas moins compétiteurs et se disputent un titre convoité.

 

 

Le Roumain Emanuel Gyenes, trois fois vainqueur de la catégorie, fera partie des hommes à suivre, tout comme le Français Benjamin Melot ou encore le Portugais Mario Patrao, qui fait ses débuts parmi les « Original ». La bande accueille également pour la première fois un pilote Saoudien, Mishal Alghuneim, qui avait bouclé le parcours l’année dernière avec les services d’une équipe d’assistance, ainsi qu’un Indien, Ashish Raorane. Il faudra également surveiller l’expérimenté Franco Picco, monté à trois reprises sur le podium du Dakar africain (1985, 1988, 1989), ainsi que Willy Jobard, qui pimente la partie en tentant sa chance au guidon d’une moto hybride fonctionnant à l’hydrogène.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE