Adrien Fourmaux champion de France junior des rallyes

En signant sa cinquième victoire de rang sur l’étape des Terres de Lozère, le jeune Adrien Fourmaux a mis un terme au peu de suspens qu’il restait dans ce championnat de France des rallyes junior 2018. Une victoire empochée à deux épreuves de la fin, qui montre à quel point le tricolore a dominé cette édition 2018.

 

Reçu cinq sur cinq. Une expression qui convient désormais à Adrien Fourmaux, tout jeune champion de France junior des rallyes. Car sur les cinq épreuves, le Français les a toutes remportées. Pas de place pour la concurrence. Il succède ainsi à Jean-Baptiste Franceschi, champion de France 2017 et présent lors de cette cinquième étape. Celui qui s’est désormais lancé dans le grand bain, a pu assister à la bataille à laquelle se sont livrées les treize pilotes présents sur la ligne de départ en Lozère. Deux jours de courses, notamment le premier, largement dominés par le néo-champion et son co-pilote Kevin Parent. Sur les dernières spéciales, le nordiste a pu gérer son avance et être sacré avec brio.

La Lozère, terre de fracas

Pour la médaille d’argent, la bataille annoncée entre le trio Mathieu Franceschi, Anthony Fiota et Victor Cartier n’a pas (vraiment) eu lieu. Les deux premiers pilotes ayant été contraints à l’abandon (respectivement lors des ES 2 et 5), le Niçois a pu réaliser sa fin de course l’esprit tranquille et marquer des points précieux pour la suite. Annoncée comme l’une des étapes les plus cassantes, cette épreuve en Lozère a fait honneur à sa réputation. Car, en plus des deux pilotes ci-dessus, David Gandelli et Romain Masselin sont sortis de la route, Nicolas Gillet et Jonathan Vargas ayant quant à eux abandonné sur problème mécanique. Six sur treize, cela fait beaucoup…

La réaction d’Adrien Fourmaux :

« Mission accomplie avec ce titre en poche ! On s’est battu toute la saison pour cela, en commençant par une belle victoire au Touquet à domicile puis tout s’est enchaîné jusqu’ici. On va pouvoir rouler relâcher sur cette fin de saison et pouvoir déjà se concentrer sur 2019. Comment ne pas remercier la FFSA qui m’a permis d’être au départ cette saison, à toute mon équipe qui a réalisé un travail irréprochable et à Kevin qui a été juste parfait ! »

Maxime Charasse
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE