Philippe Flament : « L’avenir de l’Enduropale du Touquet n’est pas remis en question »

La 46e édition de l’Enduropale du Touquet n’aura pas lieu en 2021 mais est reportée en 2022. Face à la situation sanitaire, les organisateurs et les autorités ont décidé d’annuler la manifestation initialement prévue du 22 au 26 janvier. Retour sur les raisons de l’annulation et le futur de la compétition avec Philippe Flament, organisateur.

 

Quelles sont les raisons de cette annulation, un protocole Covid aurait-il pu être mis en
place ?

Depuis quatre mois, nous travaillons avec la préfecture car nous tenions à ce que la manifestation ait lieu pour des raisons sportives mais aussi économiques. Nous ne voulions pas prendre l’initiative d’annuler, nous étions motivés, une telle décision devait venir des autorités. Au départ, nous avons planché sur un Enduropale à huis-clos, c’était la seule possibilité. Nous sommes donc repartis d’une page blanche, cela a été très intéressant car nous avons pu faire des changements qui, je pense, vont devenir des améliorations pour le futur. En avançant dans l’organisation avec les services de l’État, ces derniers nous ont indiqués que cela n’allait pas être possible. En effet, une telle manifestation regroupe entre 3000 et 5000 personnes, nous ne nous verrions pas demander des
renforts alors que les pompiers et policiers sont déjà surchargés par la situation de crise. Nous avons alors pris, la mort dans l’âme, la décision d’annuler. Nous nous devions de respecter tout le monde qui gravite autour de l’organisation de l’Enduropale du Touquet. Nous ne pouvions pas annoncer au dernier moment une possible annulation.

 

Quel est l’impact d’une telle décision sur les motards ?
Il y a plusieurs catégories de motards et cette annulation n’a pas les mêmes conséquences pour tous. Les pros étaient prêts quoiqu’il arrive, ils sont forcément déçus mais ils se seraient entrainés de toute façon. Pour les amateurs, l’annulation a déjà plus d’impact. Ils s’entrainent eux aussi longtemps à l’avance, ils sont forcément déçus car cela représente pour eux un investissement physique mais aussi matériel conséquent. Il y a encore une troisième catégorie de motard, une catégorie plus festive. Ces derniers risquaient de ne pas avoir l’ambiance habituelle, c’est-à-dire celle d’une fête avec des bars, des restaurants… Cela les a un peu déstabilisés, ils sont donc également déçus mais ils n’auraient de toute façon pas pu retrouver cette ambiance avec une manifestation à huis-clos.

 

 

Quel est l’impact de cette annulation pour tout ce qui entoure la manifestation ?
L’Enduropale du Touquet, ce sont aussi des retombées économiques pour les commerçants autour. Les hôtels, commerces, restaurants de la ville sont toujours contents d’avoir une semaine très forte au moment de la manifestation. Quand on a appris le 7 janvier dernier que les restaurants ne pourraient pas rouvrir, c’est devenu très compliqué. Certes ils auraient pu faire de la vente à emporter mais avec le huis-clos imposé, les clients auraient été moins nombreux. Les retombées économiques allaient être forcément moins importantes que d’habitude, cela a beaucoup pesé dans la balance. Il y a aussi un vrai impact sur la filière moto dans son ensemble. En effet, les marques qui distribuent les motos ou même les accessoires vont se retrouver sans rien, cela est pénalisant. C’est aussi une raison pour laquelle nous avons essayé de maintenir l’Enduropale du Touquet au maximum. Puis la manifestation est aussi financée par de l’argent public, l’organisateur technique est la ville du Touquet. Dans la mesure où nous n’aurions pas eu les retombées économiques espérées, cela devenait compliqué de justifier de telles dépenses pour zéro profit.

 

Quel est l’avenir de l’Enduropale du Touquet ?
L’avenir de l’Enduropale du Touquet n’est absolument pas remis en question. L’annulation est entièrement dû à la situation de crise sanitaire. Notre souhait est que cette manifestation perdure car c’est un
événement important, nous allons tout faire pour continuer de le faire progresser. Sur le plan sportif, nous avons beaucoup réfléchi, avec l’organisation de cette édition pas comme les autres, pour fluidifier la circulation, rendre la course plus écologique, nous allons donc continuer de travailler dessus. Tout ce que nous avions prévu pour l’édition 2021, nous allons le mettre à profit pour 2022. Nous aurons un Enduropale du Touquet plus écologique, plus sportif et avec plus de sécurité.

Propos recueillis par Arthur Glory
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE