Formule 1 : Avec l’A521, Alpine a de grandes ambitions

C’est officiel, la nouvelle monoplace d’Alpine a été présentée au grand public. Après une première livrée qui a fait parler d’elle en début d’année, l’A521 est désormais terminée.

La nouvelle Formule 1 du groupe Alpine a été présentée aux yeux du monde entier. Vêtue de bleu, de blanc et de rouge (rappelant évidemment le drapeau français, mais aussi l’Union Jack), l’A521 brille sous les projecteurs. Pour l’occasion, Esteban Ocon, l’un des deux pilotes de l’écurie tricolore, était présent. Le jeune français a dans un premier temps rappelé le passé glorieux de la marque, et a affirmé ses ambitions grandissantes. « Une marque française, ça me motive énormément. Je suis très confiant. Cette voiture me rend fier d’être Français. » Bien que ce dernier ait pu clamer sa fierté, Fernando Alonso quant à lui, n’était pas présent. Cette absence a d’ailleurs créé une petite polémique en début de journée, mais l’Espagnol a affirmé qu’il ne pouvait pas se rendre au Royaume-Uni suite aux restrictions mises en place en vue de la crise sanitaire. Quoi qu’il en soit, les gérants d’Alpine l’ont dit, ils sont très fiers du « retour à la maison » d’Alonso. L’objectif pour Alpine, avec cette nouvelle monoplace et ce nouveau duo de pilotes, sera d’être plus régulier que l’an passé, ainsi que de retrouver les podiums. Afin d’y parvenir, l’écurie mise sur l’expérience d’Alonso et sur le talent précoce d’Ocon. Les dirigeants veulent s’appuyer sur la dynamique de l’an passé, notamment en deuxième partie de saison.
 

 

 

Après la présentation de la voiture, trois grands noms d’Alpine ont pris la parole. Le directeur de course, Davide Brivio, a d’abord donné son avis sur ses deux pilotes. « Alonso est l’un des pilotes les plus déterminés que j’ai rencontré. Esteban, lui, est jeune et très ambitieux. Il est aussi très rapide. La dynamique entre les deux va donc être très intéressante. » Laurent Rossi, directeur général du groupe, a quant à lui évoqué l’avenir. « La nouvelle ère 2022-2025 est déjà au coin de la rue et appelle à revoir complètement le châssis et le moteur », a déclaré le remplaçant de Cyril Abiteboul. Le PDG du groupe Renault, Luca de Meo, a clôturé cette présentation en donnant le mot de la fin. « Nous savons que 2021 sera compliqué, mais nous allons nous battre pour en faire un succès. Allez les Bleus ! »

Mattéo Rolet
Crédit photos : XPB / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE