Formule 1 : Avec Alpine F1, Renault veut retrouver les sommets

Une nouvelle appellation, une monoplace toute neuve, un nouveau directeur de course et un nouveau pilote phare : Renault devient Alpine F1 et se réinvente du tout au tout (ou presque) pour les années à venir.

Le groupe Renault change de stratégie pour les saisons à venir. Désormais, l’équipe se nomme Alpine F1, un retour aux sources bleu, blanc et rouge. Cependant, les ambitions de l’écurie restaient pour le moins secrètes jusqu’à présent. Mais cette semaine, le monde de la Formule 1 en a appris plus sur l’équipe française. D’abord, Alpine a dévoilé la première livrée de sa monoplace. Confiée à ses deux pilotes pour la saison à venir, l’A521 est principalement colorée de noir. Pour une voiture censée rappeler les origines françaises de par ses couleurs, les touches de bleu, blanc, rouge sont maigres. Seuls des drapeaux sur les ailerons et un sur l’arrière de la monoplace sont présents. C’est d’ailleurs le point qui a été souligné par les fans. Globalement, cette première livrée n’a pas fait l’unanimité sur les réseaux sociaux. Autre nouveauté, la nomination au poste de Racing Director pour la saison à venir de Davide Brivio. « Davide rejoint Alpine F1 Team après plus de 20 ans d’expérience et de succès dans le championnat du monde de Moto GP. Nous sommes impatients d’accueillir Davide alors que nous entamons la prochaine étape de notre voyage en Formule 1 », précise le communiqué d’Alpine F1. L’Italien a une grande carrière dans le monde des deux roues. Il a notamment accompagné Joan Mir pour le titre de champion du monde de Moto GP. Cela sera en revanche sa première expérience en Formule 1.

 

 

Du côté des pilotes, Alpine aura une tête d’affiche et un jeune talent au volant de sa monoplace. Et dans une équipe française, il fallait bien évidemment un tricolore comme pilote. Esteban Ocon aura donc le rôle du pilote numéro 2 pour la saison à venir. Après avoir beaucoup appris mais surtout beaucoup souffert aux côtés de Daniel Ricciardo en 2020, le Français devra améliorer ses performances pour pouvoir continuer chez Alpine. Cette année, il sera accompagné de l’enfant prodige de Renault, l’espagnol Fernando Alonso. À presque 40 ans, l’ancien champion du monde revient en F1 et ne compte pas être un figurant. Alain Prost l’assure, la star espagnole n’est pas revenue pour l’argent mais bel et bien pour le projet Alpine. Alonso est cependant conscient de la difficulté de la tâche. L’objectif reste bien entendu de finir le plus haut possible au classement constructeurs, devant des concurrents directs comme McLaren et Aston Martin qui étaient d’un niveau supérieur la saison précédente.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE