F1 : Le Grand Prix de France espère 15 000 spectateurs

Annulé l’été dernier, le Grand Prix de France, qui devrait se tenir du 25 au 27 juin, va bien avoir lieu cette année, mais la jauge restreinte de 5 000 spectateurs inquiète les organisateurs qui en espèrent au moins 3 fois plus.

Le circuit Paul Ricard va de nouveau vibrer au rythme des moteurs rugissants et des plus grandes stars de la Formule 1 c’est une certitude. Mais l’évènement sera-t-il une véritable fête populaire ? C’est ce qu’espère le directeur général de la course, ancien conseiller technique de Renault et McLaren, le Français Eric Boullier. « Il faut se battre, même contre son ombre. Ce que l’on sait c’est qu’il y aura un grand Prix. Pour le reste c’est encore brumeux, même si on sait qu’il y aura du public. On sait qu’il y aura différentes possibilités. […] Le circuit s’étend sur 150 hectares et il est possible de créer trois bulles indépendantes de 5000 personnes chacune. On attend de pouvoir discuter avec les services interministériels, mais c’est en tous cas notre stratégie », explique le patron de la course. Malgré le contexte de nombreuses animations restent planifiées, en parallèle de la Formule 1, les spectateurs pourront assister à des courses de la Porsche Super Cup mais aussi à la première épreuve du calendrier de W Series, une course exclusivement féminine avec des baquets de Formule 3. Une démonstration aérienne, des conférences sur les nouvelles mobilités et un cinéma en plein air sont également en préparation.
 

 
Si le contrat qui lie le Grand Prix à l’organisation du championnat s’arrête en 2022, ce pourrait être un véritable désastre, l’évènement à des retombées non négligeables. En chiffres cela ne représente pas moins de 100 millions de téléspectateurs, 22.000 articles de presse et forcément une visibilité exceptionnelle pour la région et le département. Autre événement particulièrement attendu, le retour provisoire en Formule 1 de Romain Grosjean, rescapé du terrible accident survenu le 29 novembre au volant de sa Haas au GP de Bahreïn, le Français était sorti des flammes par miracle. Depuis il évolue en Indycar, le championnat Américain, mais grâce à la volonté de Toto Wolff, le patron de l’écurie Mercedes, Grosjean reviendra en effet à l’occasion d’une séance d’essai privé, pour le plus grand plaisir des fans du Castelet. On l’aura compris même avec une jauge incertaine, le Grand Prix de France, s’annonce comme un événement à la hauteur de sa réputation, celle d’une course tout simplement mythique.

Alexandre Pastorello
Crédit photo : Xpb / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE