F1 – Esteban Ocon : « C’était une belle rentrée »

Du côté de Bahreïn, l’écurie française Alpine a bouclé 396 tours, soit 2143 kilomètres, lors des essais de pré-saison de Formule 1. Pour le pilote tricolore Esteban Ocon, le bilan des trois jours de tests est positif.

Alpine a enfin pris la piste. Du côté de Bahreïn, l’ensemble du plateau de la Formule 1 participait aux essais de pré-saison. Trois jours de tests afin de préparer un exercice particulièrement attendu, notamment au sein de l’écurie française qui célèbre le retour de Fernando Alonso. En trois jours, Alpine n’a pas rencontré de difficultés et a pu parcourir 396 tours, soit 2143 kilomètres. « Nous avons connu de très bons essais », reconnaît d’ailleurs Marcin Budkowski, directeur exécutif de l’écurie Alpine. « Nous avions un programme bien rempli qui intégrait presque six jours d’essais en seulement trois, mais nous l’avons bouclé sans aucun souci majeur. Notre programme était principalement axé sur des tests aérodynamiques, notamment dans la zone touchée par les changements de réglementation, mais aussi sur l’exploration de réglages tout en permettant aux pilotes de prendre confiance avec la nouvelle voiture. L’équipe a fait de l’excellent travail en piste avec le soutien sans faille de nos usines. Nous avons atteint notre objectif de 130 tours par jour et nous avons vu des améliorations sur le plan des performances au fil des trois journées. Chaque écurie avait son propre programme, donc il faudra attendre la première course dans deux semaines pour que tout le monde joue cartes sur table. Cela dit, nous nous concentrons sur nous-mêmes et nous nous sentons bien préparés pour le début de saison. »

 

 

Même s’il paraît difficile d’établir une hiérarchie pour le moment, l’écurie Alpine semble bien ancrée dans le milieu de peloton, en compagnie d’écurie comme Alpha Tauri, Ferrari ou encore McLaren. « C’était une belle rentrée », explique de son côté Esteban Ocon, qui a effectué de nombreux tours durant ces trois jours, tout comme son coéquipier Fernando Alonso. « Nous avons bouclé notre programme sans encombre et nous avons même eu du temps pour faire des essais d’arrêts aux stands. C’était plutôt agréable comme cela nous a remis en situation de course. Nous avons fait un grand nombre de tours, nous avons atteint tous les objectifs que nous nous étions fixés et c’est exactement ce qu’il est nécessaire de faire lors des journées d’essais. Nous avons aussi fait face à toutes sortes de conditions : chaleur, puis de fortes rafales et une tempête de sable. Nous avons à peu près tout eu, sauf de la pluie. C’était intéressant, nous avons fait ce dont nous avions besoin. » Le pilote normand et l’ensemble de l’écurie Alpine ont désormais rendez-vous les 27 et 28 mars pour le Grand Prix de Bahreïn, première levée de la saison 2021. Un premier test pour Alpine qui en saura alors beaucoup plus sur son potentiel cette année.

Olivier Navarranne
Crédit photos : XPB / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE