Ski : Pinturault au sommet, Worley seule au monde

La saison 2020-2021 de ski alpin s’est achevée dimanche à Lenzerheide (Suisse) sur une note très positive. Alexis Pinturault a remporté le classement général de la Coupe du Monde, succédant ainsi à Luc Alphand. Bilan.

Vingt-quatre ans que l’on attendait cela. Après Luc Alphand en 1997, Alexis Pinturault remporte la Coupe du Monde de ski alpin. Pour son premier gros globe de cristal, le Français s’est imposé en patron avec 167 points d’avance sur son dauphin Marco Odermatt (Suisse). Le skieur de Courchevel remporte aussi le petit globe de la spécialité du slalom géant. C’est donc officiel, le Français est actuellement le meilleur skieur du monde. Sur cette dernière étape de la saison, la note a été très positive pour l’équipe de France. En effet, après le dernier slalom géant remporté par Pinturault ce samedi, Clément Noël a terminé second du dernier slalom de la saison ce dimanche. Il échoue à huit petits centièmes de l’Autrichien Manuel Feller mais reste « très satisfait » de sa performance. Alexis Pinturault, encore lui, complète le podium.
 
Au général, Clément Noël prend la douzième place et termine deuxième du classement de la spécialité du slalom. Mathieu Faivre termine 16e, Victor Muffat-Jeandet 17e et Johan Clarey 19e. Cinq Bleus terminent donc dans le top 20 de la Coupe du monde. Une magnifique performance collective et individuelle, un peu tâchée par le manque de performance dans les épreuves de vitesse.
 

 
Du côté des dames, la copie est bien moins remplie. Tessa Worley termine douzième au général et prend la troisième place au classement de la spécialité du slalom géant. Une saison marquée par une victoire sur le slalom géant de Kronplatz en janvier dernier. Bien seule au monde dans une équipe en reconstruction. En effet, pour trouver la deuxième tricolore au général, il faut descendre bien plus loin. Tiffany Gauthier termine à la 53e place de ce classement. Cependant, l’équipe de France féminine est globalement jeune et inexpérimentée. Il faudra donc du temps pour retrouver une équipe compétitive.
 
Au-delà de l’enjeu sportif, la fête a été belle pour l’équipe de France et Jean-Baptiste Grange. Le double champion du monde de slalom (2011 et 2015) a mis un terme à sa carrière sportive dimanche. À 33 ans, le tricolore part vers de nouveaux horizons. Pour sa dernière course, Grange a terminé vingtième de la première manche avant de participer en tenue d’entraînement, au ralenti, comme le veut la tradition, au dernier slalom de sa carrière. L’occasion pour tout le staff technique et les athlètes d’être en communion pour fêter le Français.

Mattéo Rolet
Crédit photos : Gepa / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE