Ski – Jean-Baptiste Grange : « Au bout du truc »

Jean-Baptiste Grange a mis un terme à sa carrière après 17 saisons sur le circuit de la coupe du monde. Le skieur de Valloire (36 ans) a répondu à nos questions.

 

Pour quelles raisons avez-vous décidé de mettre un terme à votre carrière, dimanche dernier, à Lenzerheide en Suisse ?

Il était temps, les années passent. J’ai, derrière moi, 17 saisons de coupe du monde. Et puis, il y a eu la naissance de ma fille, l’été dernier. J’ai aussi des projets professionnels et personnels qui se dessinent. Je savais que j’étais probablement dans ma dernière saison. Je me rendu compte que j’étais arrivé au bout du truc.

 

Comment avez-vous vécu votre dernière manche de slalom où on vous a vu vous célébrer la fin de votre carrière ?

Je ne m’y attendais pas forcément. Faire une deuxième manche tranquillement permettait d’être ouvert aux émotions. J’ai reçu un bel hommage de la part des skieurs et des entraîneurs avant le départ. Sans parler de la descente et de l’accueil de l’équipe de France en bas avec ma famille à l’écran. C’était sympa de partager ça avec eux. Je ne pouvais pas rêver mieux. Cette journée restera comme un grand souvenir de ma carrière.

 

Justement, quel est le moment le plus marquant de votre histoire avec le ski ?

Je n’ai pas forcément envie d’en choisir un. Chaque moment à son histoire. Je pense au deuxième titre de champion du monde de slalom en 2015 à Beaver Creek (USA), dans un contexte où je n’étais pas favori, où je revenais de nulle part et je profite d’une journée parfaite en termes de sensations sur les skis.

 

Votre parcours a aussi été marqué par les blessures…

Ce sont des moments qui m’ont forgé mais aussi usé. C’est la médaille et son revers. Les blessures ont été des bons coups de frein. Il était alors difficile de rester à haut niveau. Cela fait partie de mon histoire. Je suis fier d’avoir toujours pu continuer à me battre et à rester compétitif comme le prouve cette sixième place, cet hiver, au slalom de Madonna en Italie à 54 centièmes de la victoire.

 

Quels sont vos projets d’avenir ?

Je souhaite continuer l’aventure du magasin de sports de mes parents dans le centre de Valloire (Savoie). Ce sera le projet principal. J’espère aussi rester dans le ski. Un de mes sponsors principaux veut travailler avec moi notamment avec les juniors de son équipe. Je suis ouvert à ce qui peut se présenter à moi.

Propos recueillis par Loïc Feltrin
Crédit photo : Gepa / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE