Ski : Faivre en or, Worley en bronze sur le parallèle

Sur un tout nouveau format, l’équipe de France de ski alpin empoche deux nouvelles médailles à Cortina d’Ampezzo à l’occasion des Mondiaux. Mathieu Faivre remporte la médaille d’or tandis que Tessa Worley s’empare du bronze.

C’est un nouveau format qui réussit parfaitement aux Français. Après les deux premières médailles d’Alexis Pinturault, la délégation tricolore remporte deux nouvelles médailles par l’intermédiaire de Mathieu Faivre et de Tessa Worley. Le skieur niçois rentre dans l’histoire de son sport en devenant le premier champion du monde de parallèle, suite à sa victoire du jour. La journée avait plutôt bien commencé, avec une qualification pour les phases finales de cet après-midi. Le Français remporte haut la main son huitième, avant de retrouver l’Autrichien Fabio Gstrein en quart de finale. Mathieu Faivre a cette fois-ci plus de difficultés. Il remporte la première manche sur le parcours rouge (jugé bien plus rapide aujourd’hui), avant de résister dans la seconde sur le parcours bleu. Il remporte son duel pour deux petits centièmes d’avance. Il rejoint ensuite l’Allemand Schmid en demi-finale. Le Français s’incline d’abord dans la première manche pour seize centièmes. La deuxième manche fût à sens unique puisque le tricolore prend ses marques sur le parcours rouge pour reléguer Schmid à plus d’une seconde. En finale, le Niçois est opposé à la surprise croate Zubcic. Dès la première manche, le Tricolore est en ballottage très favorable puisqu’il s’impose sur le parcours bleu. La deuxième manche fût une formalité. Faivre relègue Zubcic à quarante-huit centièmes et devient le premier champion du monde de parallèle.

 

 

Mardi Gras sourit définitivement aux Français. Sur le parallèle féminin, Tessa Worley empoche la médaille de bronze et accumule de la confiance pour le Géant à venir. « C’est une superbe journée » qualifie la skieuse du Grand-Bornand. Après des qualifications réussies, Tessa Worley débute les phases finales face à sa compatriote Coralie Frasse Sombet. En quart de finale, la Française affronte la Slovène Tina Robnik qu’elle élimine au bout de la deuxième manche avec vingt-six centièmes d’avance. La déception du jour arrivera finalement en demi-finale, face à la championne du jour et locale Marta Bassino dans un duel de géantes. Elle s’incline au temps sur la deuxième manche, après une égalité parfaite dans cette dernière. Le lot de consolation se trouvera en petite finale face à l’Américaine Moltzan, au cours de laquelle elle va chercher le bronze. Un mardi au soleil donc pour l’équipe de France de ski alpin, en attendant les Géants de jeudi et de vendredi.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Gepa / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE