Patinage artistique : L’équipe de France peut remercier Kévin Aymoz

La Fédération française des sports de glace (FFSG) peut remercier Kévin Aymoz. Neuvième des Mondiaux, le Français ouvre un deuxième quota olympique à la France en vue des prochains Jeux.

La dernière fois que l’équipe de France de patinage artistique a bénéficié de deux places pour les Jeux olympiques, c’était à Sotchi en 2014. Alors, la délégation tricolore peut dire merci à Kévin Aymoz. Neuvième des Mondiaux, le patineur tricolore a réalisé une grosse performance à Stockholm (Suède). Face au gratin du patinage artistique, et dans un concours de haut vol, le Français a su se faire sa place et décroche un magnifique top 10, synonyme de victoire pour lui. « C’était mon but d’être dans le top 10 pour qualifier deux patineurs pour les Jeux olympiques. J’étais stressé, j’ai profité du moment même si le programme n’était pas parfait. Pour moi, c’était très important d’avoir deux places pour les prochains Jeux. Je trouvais ça nécessaire que l’équipe soit un peu plus complète. Maintenant, je vais travailler pour me rapprocher du podium olympique. » En effet, malgré un beau concours, le programme libre du Français n’était pas parfait. Avec deux réceptions moyennes, Kévin Aymoz termine avec 254,52 points. Un bon total mais qui reste encore très loin du podium et de l’armada japonaise. Pour monter sur la boîte, il fallait réaliser un total de 289,18 points au minimum, synonyme de médaille.
 

 
En Suède, la compétition était très intense. Nathan Chen (États-Unis) était intouchable sur ces Mondiaux. Grâce notamment à cinq quadruples lors du programme libre de samedi, l’Américain glane son troisième titre mondial consécutif, devançant ainsi le double champion olympique, Yuzuru Hanyu, qui ne termine que troisième. Avec trois Japonais dans les quatre premières places, la compétition a été d’un niveau exceptionnel. De ce fait, la neuvième place de Kévin Aymoz est très encourageante pour la suite de la saison et pour les prochains Jeux olympiques. Une grande réussite pour l’athlète tricolore qui bat sa meilleure performance aux Mondiaux après sa onzième place en 2019. De plus, cette place est une aubaine pour l’équipe de France qui pourra envoyer un deuxième athlète aux JO. Alors les Tricolores peuvent dire merci au quadruple champion de France. Ce dernier ne compte d’ailleurs pas s’arrêter là. Il vise désormais plus haut et tentera de décrocher le Graal : une médaille olympique. « Pour les JO, je vais changer mon programme libre, c’est une certitude, peut-être le court aussi, pour avoir deux nouveaux programmes à cette échéance », a confié le Grenoblois.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Bildbyran / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE