Un seul être vous manque, et tous ont un coup à jouer

Pour la première fois depuis 2008, l’équipe de France de biathlon débutera les Mondiaux sans Martin Fourcade. Pour autant, les Bleus ont les moyens de décrocher des médailles et de faire trembler l’ogre norvégien.   L’élite du biathlon a rendez-vous à Pokljuka, du 10 au 21 février, pour les championnats du monde. Pas question d’admirer […]
Pour la première fois depuis 2008, l’équipe de France de biathlon débutera les Mondiaux sans Martin Fourcade. Pour autant, les Bleus ont les moyens de décrocher des médailles et de faire trembler l’ogre norvégien.
  L’élite du biathlon a rendez-vous à Pokljuka, du 10 au 21 février, pour les championnats du monde. Pas question d’admirer les beaux paysages slovènes, les Bleus seront là-bas pour faire tomber les cibles et monter sur les podiums. Contrairement aux douze dernières années, l’équipe de France ne pourra pas compter sur Martin Fourcade pour se couvrir d’or. Le tout jeune retraité a raccroché les skis et la carabine avec un palmarès exceptionnel. Martin Fourcade, c’est 28 médailles aux championnats du monde : 11 titres dans les épreuves individuelles, un record partagé avec l’autre légende du biathlon, le Norvégien Ole Einar Bjørndalen, 2 titres en relais, 10 médailles d’argent et 5 médailles de bronze. Le départ d’un tel champion aurait pu laisser un vide dans le clan tricolore, mais c’était sans compter sur la relève, bien décidée à jouer les premiers rôles.
L’an passé, lors des Mondiaux italiens d’Antholz-Anterselva, la passation de pouvoir était déjà en train de se faire. Si Martin Fourcade avait évidemment participé à la moisson tricolore (8 médailles dont trois titres) avec le titre sur l’Individuel et le bronze sur le sprint, ses coéquipiers avaient également donné des frissons aux supporters bleus. Quentin Fillon Maillet s’était...
Pour lire la suite :
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

Désolé, vous ne pouvez pas laisser de commentaire sur cet article.

PUBLIER UN COMMENTAIRE