Biathlon : Saison mitigée pour l’équipe de France

Le week-end dernier à Östersund (Suède), l’équipe de France de biathlon disputait la dernière étape de sa saison. Commencée en novembre dernier, la campagne 2020-2021 aura été longue et intense. Pour les Bleus, le bilan reste tout de même mitigé.

Pour l’équipe de France de biathlon, la saison 2020-2021 aura été à l’image de la Mass Start d’Östersund : riche en rebondissements. Pour la dernière de la saison, Simon Desthieux s’est imposé en patron hier après-midi en Suède. Le Français remporte l’ultime Mass Start devant Eduard Latypov et l’inévitable Johannes Thingnes Boe. Le Norvégien est monté une dernière fois sur le podium cette saison et a conforté par la même occasion son avance au général. Il remporte donc le classement général de la Coupe du monde. C’est la troisième année consécutive que le biathlète de 27 ans décroche le gros globe de cristal. Côté tricolore, le mieux classé est Quentin Fillon-Maillet. À 28 ans, le Champagnolais termine à la troisième place de la Coupe du monde, entouré de Norvégiens (quatre dans les cinq premiers).
 
Émilien Jacquelin termine septième et le héros du week-end, Simon Desthieux, prend la neuvième place. Fabien Claude, Antonin Guigonnat, et Émilien Claude complètent le classement en terminant respectivement à la 19e, 20e et 86e place. Un bilan plus que positif pour les Bleus. Pourtant, la tâche était loin d’être facile. Pour la première saison sans Martin Fourcade, les biathlètes tricolores ont su tirer leur épingle du jeu. Un deuxième titre de suite pour Émilien Jacquelin sur la poursuite des Championnats du monde, une médaille d’or pour le relais mixte simple (Guigonnat et Simon), une troisième place au général de la Coupe du monde pour Quentin Fillon-Maillet. Toutes ces performances ont permis aux Français de prouver qu’ils sont d’ores et déjà prêts à prendre la relève.
 

 
Du côté des féminines, le bilan est bien plus catastrophique. Malgré une bouffée d’air aux Championnats du monde (deux médailles individuelles pour Anaïs Chevalier-Bouchet), les résultats restent bien loin des attentes. Au classement général de la Coupe du monde, la première tricolore, Anaïs Chevalier-Bouchet termine neuvième. Julia Simon prend la 13e place, Justine Braisaz est 15e, Anaïs Bescond finit 18e, Chloé Chevalier termine 40e et Colombo et Jeanmonnot sont 56e et 72e. Les Françaises terminent donc loin du top 5. Le calvaire de Julia Simon sur la dernière Mass Start de la saison ne fait que confirmer le mauvais bilan de la saison.
 
Première au départ au classement de la spécialité, la Française échoue au tir (5/20) et termine dernière de la course. Elle prend finalement la troisième place de ce classement. Entre le bilan positif des garçons, et le naufrage global des dames, la saison 2020-2021 reste donc mitigée pour les biathlètes Français. Il faudra désormais comprendre ce qui a été et ce qui n’a pas été, pour revenir plus fort la saison prochaine et tenter de contrer l’ogre Norvégien (titré chez les Hommes et chez les Dames).

Mattéo Rolet
Crédit photos : Bildbyran / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE