Biathlon : Les Bleues hors du coup sur l’individuel

Les Bleues n’étaient décidément pas dans le coup sur le 15 km individuel, à l’occasion des Mondiaux de biathlon. Avec de nombreuses fautes sur le pas de tir, les Françaises n’ont pas pu rivaliser avec les meilleures.

Ce 15 km individuel aura réservé bien des surprises. Si d’ordinaire, une course individuelle se joue surtout sur les tirs debout, ce sont les quatre tirs du jour qui auront posé des problèmes à l’ensemble des biathlètes. Et à ce petit jeu, c’est Markéta Davidová qui a été la plus forte. Avec un excellent 20/20 au tir, la Tchèque surclasse les favorites et empoche la médaille d’or. Seule favorite qui aura tenu son rang, la Suédoise Hanna Oeberg qui termine deuxième de cette course individuelle, lui permettant de recevoir une belle médaille d’argent. De son côté, Ingrid Landmark Tandrevold n’était pas la Norvégienne la plus attendue. Pourtant, la jeune biathlète de 24 ans réalise un très bon 19/20 et s’empare de la troisième place à la surprise générale. Quant aux Françaises, elles étaient aujourd’hui bien loin de la bataille. Fautives au tir, les Bleues n’auront pas pu faire mieux qu’un 18/20 aujourd’hui. Une balle de trop pour Anaïs Chevalier-Bouchet et Anaïs Bescond pour pouvoir espérer quelque chose. Bescond est la meilleure tricolore du jour avec un top 20 mais aurait pu faire mieux avec un 19/20, manqué sur son dernier tir. Anaïs Chevalier-Bouchet, elle, a flanché deux fois. Elle a réalisé un sans-faute sur ses tirs debout mais a mis deux balles dehors sur ses couchés. Elle termine finalement à la 27e position.

 

 

Justine Braisaz-Bouchet et Julia Simon ont quant à elles bel et bien pris l’eau. Justine Braisaz-Bouchet a même coulé sur cette course individuelle. Avec un 14/20 au tir, la Française finie très loin des toutes meilleures du jour, et ne se rassure pas pour la suite des événements. Et c’est justement pour la suite du programme que Julia Simon n’a pas terminé la course du jour. Encore une fois pas dans le coup aujourd’hui, la Tricolore n’a pas pu régler la mire sur le pas de tir. Cette dernière a donc été arrêtée par le staff de l’équipe de France dans son dernier tour après sept pénalités, pour la préserver et lui faire garder des forces en vue de la fin de ces Mondiaux. Mais avant de penser à la suite, il faudra analyser cette course ratée, afin de retrouver la confiance qui n’était pas au rendez-vous aujourd’hui.

Mattéo Rolet
Crédit photo : PictureAlliance / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE