Biathlon : Le déclic de Julia Simon

Julia Simon a décroché une extraordinaire victoire sur la Mass Start d’Oberhof (Allemagne) dimanche après-midi. Un succès qui pourrait lui permettre, à 24 ans, d’en finir avec une irrégularité qui a marqué le début de sa carrière.

« La victoire de Julia Simon, c’est la magie du biathlon ! » Ce sont les mots de Frédéric Jean, coach de l’équipe de France féminine, au lendemain de la victoire de Julia Simon sur la Mass start d’Oberhof. Ces quelques jours en Allemagne résument parfaitement le niveau actuel de Julia Simon. Capable du pire, comme du meilleur. Jeudi, ça a d’abord débuté par le pire. Loin, très loin de la première place. 59e du sprint féminin a plus de deux minutes de la gagne, avec 5 pénalités au compteur, l’Albertvilloise est déçue de sa course et se remet en question. Pourtant, quelques jours plus tard, le meilleur arrive. Julia Simon ressort, à sa grande surprise, en tête du dernier tir de la Mass start. S’ensuit un dernier tour de folie, où la Française puise dans ses dernières ressources pour finir cette course en tête, et ne rien regretter. Elle remporte finalement la deuxième course individuelle de sa jeune carrière sur une épreuve de coupe du monde (après la poursuite de Kontiolahti en Finlande le 14 mars dernier).

 

 

Se remobiliser, c’est toute l’histoire de Julia Simon. Cette dernière joue les montagnes russes avec ses résultats. La Française doit améliorer ce point pour devenir une biathlète de top rang mondial. Après une 8e place au général l’an passé, Julia est actuellement 12e du classement, mais pourrait faire beaucoup mieux en étant plus constante. Jouer les premiers rôles sur une coupe du monde est totalement dans les capacités de l’Albertvilloise. Mais il faut du temps, sûrement un peu plus de maturité et encore un peu d’expérience. À seulement 24 ans, la Française comptabilise tout de même quinze podiums en coupe du monde (5 individuels, 7 en relais et 3 en relais mixte). « Ces courses où je passe au travers m’obligent à me remettre en question continuellement. C’est éprouvant, ça prend de l’énergie et c’est là-dessus que je dois travailler, je le sais », avoue la biathlète. Mais cette dernière est encore jeune, les progrès peuvent encore être faits et les objectifs atteints. Ces épreuves que la biathlète traverse la renforcent et lui donnent de l’expérience. En améliorant sa régularité, Julia Simon pourra sans aucun doute jouer la gagne au classement général. Pour pouvoir rêver du gros globe de cristal, il faut passer par ces hauts et ces bas. En se relevant encore et toujours, Julia Simon a d’ores et déjà prouvé sa force de caractère. Désormais, cette victoire obtenue en Allemagne pourrait servir de déclic tant attendu.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE