Biathlon : L’après-Fourcade a démarré

En ce début de saison, le bilan des biathlètes français et françaises est plutôt mitigé. Alors que l’ancien patron tricolore, Martin Fourcade, a raccroché les skis, les Bleus ont pour le moment des difficultés à prendre le relais.

 
Quid de l’après Fourcade en ce début de saison ? Nouveau leader de l’équipe de France depuis le départ de Martin Fourcade, Quentin Fillon Maillet a pour le moment du mal à assumer ce statut. Bien sûr, il n’est pas question de tirer des conclusions trop hâtives, mais les résultats restent en dessous des espérances. Malgré une belle victoire sur la poursuite et une encourageante deuxième place sur le 10 km à Hochfilzen (Autriche), le Français reste sur les autres courses assez loin du podium (trentième du 10 km de Kontiolathi, Finlande). Cependant, comme le disait Martin Fourcade, « sur le 20 km, il n’y a pas de surprises. C’est le biathlète le plus en forme qui gagne ». Et, sur le seul 20 km de ce début de saison, Quentin Fillon Maillet a terminé quatrième à une seconde du podium. Un résultat encourageant qui montre que le Champagnolais est tout de même au niveau. Pour le moment, les performances les plus décevantes demeurent sur les relais hommes. Alors que les filles ont ramené deux très belles deuxièmes places, les garçons eux restent malheureusement bien loin de la gagne. Avec une frustrante huitième place à Kontiolathi, et une maigre sixième place à Hochfilzen, le relais masculin n’est pas parti sur de bonnes bases. Pourtant, sur le papier, les quatre noms n’ont rien à envier aux nations qui se sont imposées. Antonin Guigonnat, Emilien Jacquelin, Fabien Claude et Quentin Fillon Maillet doivent donc mettre la machine en route.

 

 

Après le dernier tour de piste effectué par Martin Fourcade la saison dernière, cette nouvelle saison réserve quelques belles surprises. En effet, avec un Johannes Thingnes Bø un peu moins fringant qu’en mars dernier et un Martin Fourcade à la retraite, la plus haute marche du podium reste plus accessible. Il n’y a qu’à regarder les chiffres pour se rendre compte du phénomène. Depuis le début de la saison, sur les neuf épreuves individuelles hommes disputées, il y a eu sept vainqueurs différents. Cependant, pour le général, le suspens est moindre. Car même si Johannes Thingnes Bø n’écrase pas la concurrence avec un seul succès depuis le début de saison, ce dernier est plus constant. Sa septième position sur la Mass start le week-end dernier reste pour le moment son plus mauvais résultat. Avec huit tops 4 sur autant de courses, le Norvégien reste tout de même le mieux placé pour se succéder à lui-même.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE