SPORTMAG.fr

« Le walking football séduit les seniors ! »

DR
Né en Angleterre il y a moins de dix ans, le walking football consiste, comme son nom l’indique, à jouer au football en marchant. Une discipline étonnante particulièrement adaptée à un public senior, comme l’explique Yannick Rouault, vice-président de la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT) de l’Orne, pionnière en la matière en France.

 

Quand est né le walking football ?

La pratique a vu le jour en 2011 en Angleterre dans la ville de Chesterfield. L’idée est née de la volonté de fans de foot locaux de continuer à profiter de leur passion sans mettre en danger leur santé. Comment jouir des plaisirs d’un sport collectif sans l’intensité physique des matchs ? En ralentissant le rythme tout simplement ! C’est aujourd’hui une activité reconnue d’utilité publique de l’autre côté de la Manche où on dénombre plus de 800 clubs.

Comment l’avez-vous importé ?

Un jour je suis tombé par hasard à la télé sur une émission qui présentait ce sport et j’ai souhaité le proposer l’été dernier aux licenciés de l’association sportive des travailleurs Maine Normands Alençonnais, club affilié à la FSGT de l’Orne à Alençon. Nous avons constitué un groupe composé selon les séances de 10 à 18 pratiquants et nous nous réunissons chaque semaine.

Quelles sont les règles ?

Il s’agit d’un sport mixte réservé aux plus de 50 ans et se pratiquant à cinq joueurs contre cinq, sur des terrains de city stade ou de handball. Courir est sanctionné d’un coup franc. Les tacles sont également interdits et le ballon ne doit pas s’élever plus haut que le buste.

Lire aussi > notre édition Normandie de mars

Par conséquent, c’est une configuration qui privilégie le jeu à terre, les passes et le plaisir de faire circuler le ballon. Les matchs durent 20 minutes, entrecoupés d’une mi-temps.

Pourquoi est-il particulièrement adapté au public senior ?

Le sport senior se résume trop souvent à la marche, la course à pied, le cyclo, les disciplines aquatiques et d’entretien physique. Il n’existe que trop peu d’opportunité de pratiquer un sport collectif et c’est assez frustrant. Le walking football permet justement aux anciens joueurs de continuer à s’amuser balle au pied sans se faire mal aux articulations ni trop solliciter son cœur et son souffle. C’est une activité lente, de plaisir, qui convient aussi aux personnes en situation de handicap.

Existe-t-il des compétitions ?

Non, il s’agit pour l’instant d’un sport loisir pratiqué de manière confidentielle en France. À ma connaissance, nous sommes le seul club de la région à le proposer. Nous sommes bien sûr ouverts à ce que la pratique se popularise davantage pour multiplier les confrontations !

Par Régis Delanoë

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *