La Route du Rhum : du départ à l’arrivée

Des enfants bretons et guadeloupéens vont assister au départ et à l’arrivée de la Route du Rhum grâce à un échange organisé par l’UNSS. Au cours de ce voyage, chacun en découvrira plus sur son correspondant et sa région.

 

Une vingtaine de petits guadeloupéens de Saint-Anne vont assister au départ de la Route du Rhum à Saint-Malo, puis des jeunes bretons vont voir les premiers bateaux amarrer à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). Cette aventure a été rendue possible grâce au projet d’échange « Gwada/Breizh, Marins d’ici et d’ailleurs », né d’un partenariat entre l’UNSS Bretagne et l’UNSS Guadeloupe. « C’était une idée qu’on avait depuis un moment », explique Gilles Lebreton, directeur général de l’UNSS Bretagne. « Le projet a pris forme petit à petit. Une collègue là-bas et un collègue ici se le sont approprié. Il y a eu des gens motivés de part et d’autre. Ce sont les 40 ans de la Route du Rhum, c’était l’occasion. »

À la découverte de la Bretagne

Les heureux élus bretons accueilleront des jeunes du territoire d’outre-mer dans leur famille, puis logeront chez eux. En plus de suivre la Route du Rhum du début à la fin, chacun découvrira la région de l’autre, les spécificités et les saveurs locales. Une vingtaine de jeunes guadeloupéens de l’établissement Yves-Leborgne vont visiter la Bretagne. Ils poseront le pied en métropole le vendredi 26 octobre et découvriront Rennes, Dinart ou encore Saint-Malo. Ils assisteront à une rencontre sportive et goûteront à la gastronomie locale. Mais le sport n’est jamais loin… Le 28 octobre, les enfants participeront à un pentathlon en duo avec leur correspondant, mêlant course à pied, tir laser, natation et course d’orientation. Ce riche programme les amènera au dimanche 4 novembre et au départ de la Route du Rhum à 14 h 02. Le lendemain, ce sera leur départ.

Rendez-vous à Saint-Anne

Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Une vingtaine d’élèves assidus et motivés de la cité scolaire Chateaubriand de Combourg (Ille-et-Vilaine), établissement labellisé Génération Paris 2024, s’envoleront pour la Guadeloupe le jeudi 8 novembre. Pique-niques sur la plage, découverte des tortues marines, randonnées pédestres, visites de musées… Tant de choses à faire ! Les élèves trouveront le temps de participer à un raid nature organisé par l’UNSS, et surtout de voir les premiers concurrents de la Route du Rhum arriver, avant de repartir le 15 novembre. Évidemment, un voyage de cette ampleur a un coût. « De notre côté, les organisateurs montent des opérations depuis un moment pour financer une partie », raconte Gilles Lebreton. « Ils vendent des T-shirt et ont même organisé un repas avec les anciens de la cité scolaire pour qu’ils participent eux aussi. » Tout est mis en œuvre afin que cet échange soit inoubliable pour ces enfants des deux côtés de l’Atlantique.

Sensibiliser au handicap

Les jeunes impliqués dans le projet suivront la course de Damien Seguin, premier skipper en situation de handicap à s’élancer dans la Route du Rhum grâce à un livret pédagogique. Dans ce document, le sportif partagera ses exploits et, par ce biais, contribuera à changer le regard des enfants sur le handicap et leur vision du monde pour favoriser le vivre-ensemble. Le logo UNSS Breizh sera visible sur le bateau de Damien Seguin, tandis que celui de l’UNSS Guadeloupe sera présent sur les voiles d’un skipper de ce territoire d’outre-mer.

Par Leslie Mucret
Crédit photo : Aurélien Meunier / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE