Roland-Garros : Garcia et Tan au tapis

En lice ce mercredi, Harmony Tan et Caroline Garcia ont dit adieu à l’édition 2021 de Roland-Garros. Tan a subit la loi de Marketa Vondrousova (6-1, 6-3), tandis que Garcia a chuté contre Polona Hercog (7-5, 6-4).

Journée difficile pour les Bleues. Sur le Central, Harmony Tan n’a rien pu faire face à Marketa Vondrousova. La joueuse tricolore s’incline en deux manches (6-1, 6-3) mais peut tout de même être fière de son parcours, elle qui pourra compter sur ce Roland-Garros pour bâtir en vue de l’avenir. « C’était difficile. J’ai eu du mal à me mettre dans le match, c’est une joueuse qui joue bien, qui sait à peu près tout faire dans son jeu, dans le tennis. Oui, c’était assez compliqué aujourd’hui », a confié Harmony Tan en conférence de presse. « Aujourd’hui, il faut que j’améliore beaucoup mon service, passer plus de premières, avoir une seconde un peu plus agressive, prendre la balle plus tôt dans le jeu et être un peu plus offensive dans tout ce que je fais. Ce serait plutôt ça l’axe de travail dans les prochaines semaines et les prochains mois. » Autre élimination, et c’est plutôt une mauvaise surprise, celle de Caroline Garcia. Pourtant favorite face à Polona Hercog, 73e joueuse mondiale, la Française a craqué dès ce 2e tour de Roland-Garros. Garcia a d’abord lâché le premier set avant d’être incapable de revenir dans la seconde manche (7-5, 6-4). Une immense déception pour la joueuse française.
 

 
Du côté des favoris, Alexander Zverev s’est rassuré ce mercredi. L’Allemand, qui avait passé le 1er tour en cinq sets, a cette fois connu une rencontre plus accessible. Face au qualifié russe Roman Safiullin, Zverev s’impose en trois manches (7-6, 6-3, 7-6). En revanche, Roland-Garros est déjà terminé pour Robert Bautista Agut, l’un des outsiders de cette édition 2021. L’Espagnol, spécialiste de terre battue, a cédé face au suisse Henri Laaksonen, 150e joueur mondial, en quatre manches (6-3, 6-2, 3-6, 6-2).

Olivier Navarranne
Crédit photos : Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE