Open de Tennis de Brest : une 4e édition pleine de promesses

La victoire de Hubert Hurkacz a conclu l’édition 2018 de l’Open de tennis Brest-Crédit Agricole, qui a été un succès sur le terrain comme dans les tribunes.

 

L’édition 2018 de l’Open de tennis Brest-Crédit Agricole s’est achevée sur la victoire du Polonais Hubert Hurkacz. Une victoire de la jeunesse qui prouve, une fois de plus, après celle de Corentin Moutet sur Stéfanos Tsitsipas l’année dernière, que le tournoi brestois est bien celui de la mise en lumière de la relève du tennis mondial. Bien que né récemment, édition après édition, l’Open de tennis de Brest se positionne comme une date clef du circuit Challenger mondial. Tous les signaux sont donc au vert pour construire l’avenir. Le plateau de cette 4ème édition était particulièrement relevé et homogène. Cela a donné des rencontres de très haut niveau où les têtes de série se sont fait bousculer sans ménagement. Au final, malgré la présence de 16 français au départ, les demi-finales et finales ont permis au public de découvrir des jeunes joueurs internationaux très prometteurs.

L’avenir de l’ATP

Tout au long du tournoi, Hubert Hurkacz a impressionné par sa sérénité et sa puissance. Deux atouts qui ont eu raison, en finale et en deux sets, du lituanien Ricardas Berankis qui pourtant n’en avait pas concédé un seul jusque-là.  Beaucoup, dont Nicolas Escudé, le directeur du tournoi, prédise au jeune polonais un avenir radieux sans doute assez similaire à l’ascension fulgurante du finaliste de l’année dernière, le prodige grec sur Stéfanos Tsitsipas.  “C’est la vocation du tournoi de révéler au grand public ceux qui, dans quelques années, tiendront le haut de l’affiche du circuit ATP”, rappelle Nicolas Escudé. Un seul regret côté organisateur, la blessure du Français Ugo Humbert, qui l’a contraint à l’abandon avant d’entamer son premier match à Brest et que le public n’a donc pas pu découvrir sur cette édition.

Une véritable fête du tennis

L’Open Brest-Crédit Agricole a véritablement trouvé sa place dans le calendrier des grands évènements sportifs de Bretagne. Le public a une nouvelle fois répondu à l’appel et la fréquentation s’annonce en forte hausse avec près de 24 000 spectateurs sur la semaine (chiffre non encore consolidé). L’organisation avait mis les petits plats dans les grands pour offrir au public un spectacle grandiose. Côté Arena, le cube vidéo central ainsi que le dispositif Hawk-eye a donné une dimension supplémentaire au show tennistique donnant des airs de Bercy à l’équipement brestois. Le match exhibition de samedi dernier, qui a vu s’affronter dans un match haut en couleurs Arnaud Clément, Mansour Bahrami, Paul-Henri Mathieu et Younes El Aynaoui, le tout commenté par Nelson Monfort, a rempli la Brest Arena pour un moment inoubliable. Enfin, le village Grand Public entièrement repensé a permis à tous les visiteurs de passer de très bons moments pendant les inter-matchs. “Une véritable réussite”, selon Stéphane Abjean, président du tournoi, qui a annoncé sa volonté d’inscrire véritablement le tournoi dans la durée, s’appuyant pour cela sur un réseau de partenaires impliqués, des bénévoles motivés et en confiant dès 2019, l’organisation globale à une société spécialisée dans l’évènementiel, Rivacom, référente déjà dans plusieurs grands rendez-vous sportif (Route du Rhum, Open de Rennes, Internationaux de Tennis de Vendée, etc.)

Leslie Mucret
Crédit photo : Remy Chautard
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE