Nicolas Escudé : « Brest est l’antichambre du haut niveau »

La quatrième édition de l’Open de Brest de tennis débute ce lundi 22 octobre. Un tournoi challenger qui regroupe pas moins de sept joueurs du top 100 ATP. Tenant du titre, Corentin Moutet est bien présent, ce dont se félicite Nicolas Escudé, directeur du tournoi.

 

Sept joueurs du Top 100 ATP, est-ce une belle satisfaction en tant qu’organisateur ?

On en avait autant l’an dernier, c’est donc une bonne chose que le tournoi puisse attirer de bons joueurs d’une année sur l’autre. Je ne vous cache pas qu’avant le début du tournoi, il y a toujours un peu d’inquiétude en raison des forfaits qui peuvent tomber. J’y travaille depuis longtemps, donc je sais plus ou moins vers quoi on se dirigeait, mais il est clair qu’il n’est pas facile d’attirer ce genre de joueurs dans les tournois challengers.

Il y a également beaucoup de jeunes, est-ce essentiel pour Brest d’être un tournoi tremplin ?

De mon point de vue, c’est en tout cas le positionnement que nous devons avoir. Nous sommes l’antichambre du haut niveau, et ce n’est pas du tout péjoratif quand je dis ça. Brest fait partie des tournois qui doivent servir de rampe de lancement pour la nouvelle génération. L’an dernier par exemple, nous avons eu une très belle finale avec deux gamins de 18 ans : Corentin Moutet et Stefanos Tsitsipas. Aujourd’hui, les deux ont réussi à grimper dans le classement ATP et je pense que Brest y est pour quelque chose. Corentin Moutet est d’ailleurs de nouveau présent cette année, c’est extrêmement positif d’avoir un jeune français très prometteur qui vient défendre son titre.

Quelles sont les nouveautés au programme de cette édition 2018 ?

Sur le plan sportif et du tournoi en lui-même, il n’y a pas vraiment de changements, on a une formule qui fonctionne bien. Il y aura tout de même un peu plus de choses pour le public en termes d’accueil et d’animations. Les espaces pour les partenaires sont aménagés différemment. À l’issue des demi-finales de samedi, nous proposerons également une exhibition que j’ai monté et pour laquelle je prendrai la raquette. Mansour Bahrami et Paul-Henri Mathieu participeront également à cette exhibition. Cela permettra de faire du spectacle et de donner du plaisir au public.Ensuite, sur le deuxième court, nous installerons un grand espace pour la soirée du tournoi avec un petit concert et tous les partenaires rassemblés.

Propos recueillis par Olivier Navarranne
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE