L’insertion passe par des synergies et du tennis à Dinan

Le Projet’Toi a pour but de favoriser l’insertion de jeunes femmes éloignées de l’emploi grâce au sport, notamment au tennis, dans l’Agglomération de Dinan. Créé par l’association Intercultura, il voit le jour grâce la rencontre de plusieurs structures locales, dont le Tennis Club de Lanvallay.

 
Intercultura est une association de promotion du dialogue interculturel, basée sur le territoire de Dinan, dans les Côtes-d’Armor, et est impliquée dans plusieurs projets européens. Avec la volonté de lutter contre les inégalités hommes/femmes, l’association a voulu décliner l’un d’eux sur le territoire local, le Projet’Toi pour un tennis ouvert et inclusif, à destination de 50 femmes de 20 à 34 ans éloignées de l’emploi et de la formation, ainsi que pour les éducateurs et formateurs d’adultes qui travaillent auprès de ce public. Intercultura a souhaité créer un programme en lien avec d’autres acteurs de l’Agglomération de Dinan. Le Tennis Club de Lanvallay a été contacté et a répondu favorablement. « La Covid-19 nous oblige à nous réinventer. Au bureau, nous avons fixé plusieurs objectifs dont développer le tennis au féminin. Le projet d’Intercultura coïncidait avec ce qu’on voudrait pour les femmes », explique Erwan Martin, président du Tennis Club de Lanvallay. « Le sport est un outil pour acquérir d’autres compétences, de travailler sur la confiance en soi et la participation sociale, puis s’en servir pour l’insertion », explique Fabrice Le Floch, coordinateur de projets européens Intercultura.  « Le tennis reflète les difficultés de la vie », ajoute Erwan Martin. « Sur le terrain on se sent seul, mais nous proposons une activité de groupe lors de laquelle on peut s’entraider. »

 


 

Proposer du tennis fitness

Une première table ronde a réuni sept acteurs du monde du sport et sept jeunes femmes. La suite du projet est mis en attente à cause de la pandémie de Covid-19. Cependant, Erwan Martin a déjà réfléchi à la mise en œuvre du Projet’Toi sur les courts du TC Lanvallay : « Nous avons mis en place une nouveauté : le tennis fitness, avec des exercices de crossfit, de coordination et d’équilibre, mais aussi avec des gestes et des déplacements de tennis. L’idée est venue en constatant que beaucoup de parents accompagnent leurs enfants sans rester et nous voulions leur proposer un créneau spécifique pour les intégrer. L’idée est d’attirer avec une pratique sans match, en musique et de manière ludique. Ces séances fonctionnaient plutôt bien avant la pandémie. Dans un premier temps, nous pensons proposer un cycle de tennis fitness aux femmes du Projet’Toi. On le mettra en application plus tard quand les conditions sanitaires permettront de reprendre des activités dans les structures sportives. » Il est également prévu de former quinze éducateurs pour qu’ils connaissent le public des femmes de 20 à 34 ans, éloignées de l’emploi, afin de transmettre au mieux leurs techniques éducatives. Un manuel pédagogique sera créé en fin de projet.

 

 

Une mobilisation sur le territoire

« Nous avions l’habitude de traiter des problématiques en interne et nous avions voulu mobiliser les différents acteurs sportifs et sociaux chacun sur leur domaine d’intervention sur ce projet », indique Fabrice Le Floch. « Nous gagnons à nous faire connaître sur ce projet d’intérêt commun sur le territoire de Dinan. » L’association Steredenn, qui accompagne de jeunes travailleurs pour leur formation ou encore pour leur habitat, fait également partie de l’aventure. « Elle a le public, tout comme la Mission locale de Dinan et la Mairie de Lanvallay. Nous les mettons en contacts avec les associations sportives », décrit le coordinateur d’Intercultura. Car d’autres structures sportives de l’agglomération sont mobilisées : 3 hit combo, association spécialisée dans l’esport, et Din’handisport, qui assure la promotion du sport pour les personnes en situation de handicap. « Nous voulons faire découvrir d’autres activités », insiste Fabrice Le Floch. Le Tennis Club de Lanvallay est la structure porteuse du Projet’Toi auprès de l’Agence nationale du Sport, Paris 2024, le Comité national olympique et sportif français et le Comité paralympique et sportif français dans le cadre de l’appel à projets Impact 2024. Ce projet commun a été retenu parmi les 55 lauréats. « Cette distinction va permettre la faisabilité du projet qui va demander des moyens importants pour mener ces actions pour le public féminin », souligne Erwan Martin. « C’est une valeur ajoutée », se réjouit François Guyot, coordinateur d’Intercultura. « On va pouvoir lancer une dynamique intéressante. » « Faire partie des lauréats d’Impact amène un autre regard sur notre travail pour les élus, les acteurs de terrain et le public », complète Fabrice Le Floch.

Leslie Mucret
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE