Tokyo 2020 : Omar Assar, le plus breton des Égyptiens aux JO

Omar Assar (42e mondial), licencié à la GV Hennebont, est l’un des représentants des clubs français aux Jeux Olympiques. A la différence qu’il jouera sous pavillon égyptien, et aborde le tournoi de tennis de table en pleine confiance.

Son arrivée en terres bretonnes avait fait du bruit. Il y a un an et demi, l’égyptien Omar Assar, classé parmi les 40 meilleurs mondiaux du tennis de table, rejoint le club morbihannais de la Garde du Vœu Hennebont. Une recrue de choix, qui permet aujourd’hui à la GV de se maintenir dans le haut de tableau de Pro A, l’élite du tennis de table français. Avec 11 matchs en 18 victoires cette saison, les Bretons sont classés 4e. En Ligue des Champions, ils tutoient le dernier carré, emmenés par leur tête de gondole égyptienne. « C’est un joueur qui a de l’expérience en tant que leader, mais également sur le circuit international. » loue Boris Abraham, directeur sportif de la GV Hennebont (Ouest-France).

Surnommé « le roi de l’Afrique de tennis de table», le palmarès d’Omar Rassar est bien rempli. Après (entre autres) 10 titres de champion d’Afrique, deux médailles d’or aux Jeux Africains en 2015 et 2019, il est devenu en mai dernier le premier pongiste de son continent à remporter le Düsseldorf Masters 2021, l’un des plus grands tournois du circuit. Une victoire qui le lance en pleine confiance vers les Jeux Olympiques. Pour sa troisième participation à 29 ans, il veut faire mieux qu’aux olympiades précédentes : « En 2012 à Londres j’ai atteint les 16es de finale et en 2016 à Rio j’ai été éliminé aux tours préliminaires. A Tokyo j’ai la détermination de réussir, j’ai acquis plus d’expériences et j’ai atteint un niveau très proche des tous meilleurs pongistes du monde » affirme-t-il, revanchard, au Al-Ahram Hebdo. L’entrée en lice d’Omar Rassar dans la compétition aura lieu le 24 juillet avec les tours préliminaires en simple, mais le pongiste joue sur tous les tableaux : il défendra les couleurs de l’Egypte aussi en double et par équipe.

Etienne Le Van Ky
Crédit photo : Sputnik / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE