Le Comité de la Nièvre de Tennis de table reste positif

Les comités départementaux de sport sont dans l’incertitude pour organiser de futurs événements. Certains choisissent de se préparer avec optimisme. Exemple avec le Comité de la Nièvre de Tennis de table.

 
La pandémie de Covid-19 paralyse le monde du sport amateur et ses différents acteurs, sans visibilité pour une reprise, n’ont pour seule option d’écouter les interventions du gouvernement. Chacun s’organise comme il peut. « Nous, on reste positif », affirme Arnaud Lefebvre, conseiller technique au Comité de la Nièvre de Tennis de table. L’entité a l’habitude de proposer un rassemblement départemental pendant les vacances scolaires pour des enfants sélectionnés et des licenciés volontaires. Des informations ont été transmises pour un stage départemental réunissant 24 pongistes à Nevers pendant la deuxième semaine des vacances d’hiver, du 15 au 18 février. Cependant, le gouvernement a suspendu la pratique des loisirs sportifs dans des équipements couverts, même pour les mineurs. La durée de cette situation n’a pas été précisée et c’est cette incertitude qui donne des espoirs. « On essaye quand même de préparer quelque chose au cas où les jeunes pourraient à nouveau pratiquer en intérieur à cette date », explique Arnaud Lefebvre. « On anticipe car on ne peut pas monter un stage en deux jours, et tant pis si finalement il ne se fait pas. » Le Comité de la Nièvre de Tennis de table va donc attendre les décisions du gouvernement, ainsi que celles de la municipalité de Nevers, jusqu’à une semaine avant le début du stage départemental avant de décider s’il aura bien lieu.

 

Leslie Mucret
Crédit photo : PictureAlliance / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE