Les filles du TSB Jarville portent le squash lorrain au haut niveau

L’équipe féminine de squash du TSB Jarville évolue pour la première fois en Nationale 1 et défend crânement ses chances. Une reconnaissance pour ce club qui développe la filière féminine depuis quelques années.

 
Le TSB Jarville évolue au plus haut niveau français grâce à son équipe féminine de squash qui a accédé à la Nationale 1 en cette saison 2019-2020. Cette structure associative meurthe-et-mosellane propose à ses adhérents de pratiquer le tennis, le squash et le badminton depuis 1995. Ces dernières années, la filière féminine s’est développée et le club compte désormais une trentaine de licenciées tous sports confondus. « Je trouve leur jeu plus agréable », confie Dominique Arbry, responsable de la section squash. Celle-ci compte quatre équipes de filles, trois en régionale et une en Nationale 1, une première pour la Lorraine.

Deux victoires contre des « gros »

Dominique Arbry revient sur les origines de cette ascension : « Plusieurs jeunes avaient l’esprit de compétition et ont initié le reste de l’équipe ce qui nous a permis de monter en Nationale 2. Après une cinquième place la première année, on s’était dit qu’on visait les play-off afin de ne pas se faire peur pour le maintien et nous avons fini deuxième de la poule. L’année d’après, nous sommes montés en remportant le titre (photo). » Et la belle histoire a continué avec quatre victoires en autant de matchs lors de la première partie de la saison 2019-2020. « Nous avons recruté des filles de l’extérieur pour présenter une équipe qui tienne la route, mais nous avions un peu peur d’autant plus qu’un de nos meilleurs éléments est tombé enceinte. Mais nous avons battu Mulhouse, vice-champion de France en titre, et Toulon, une autre grosse équipe. » Pas question cependant de s’enflammer : « La première place au classement est anecdotique, notre objectif reste le maintien. »

Montrer le niveau du squash féminin

Malgré ces bons résultats, le haut niveau n’est pas la priorité pour la section féminine de squash du TBS Jarville. « Le but est d’attirer un maximum de filles », insiste Dominique Arbry. « C’est pour ça que nous avons gardé des équipes qui évoluent au niveau régional, afin que même les débutantes puissent faire de la compétition. Nous recherchons avant tout un aspect collectif. » Le club organise des portes ouvertes 100% féminine une fois par mois pour leur faire découvrir cette discipline, commencer à manier la raquette et apprendre les règles du jeu. La structure recherche également des partenaires pour poursuivre le développement de cette filière. « La Nationale 1 c’est une image pour le club », estime le responsable de la section. « Nos futurs matchs à domicile vont nous permettre de faire des actions et aux spectateurs de voir le niveau du squash féminin. » Le TBS Jarville va recevoir ses adversaires les 14 mars et 4 avril 2020. Deux grosses confrontations face à Bourges et surtout Créteil, où sont licenciées les meilleures joueuses françaises de squash, seront à l’affiche en Meurthe-et-Moselle.

Leslie Mucret
Crédit photo : TSB jarville
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE