SPORTMAG.fr

Denis Naegelen : « Strasbourg, préparation idéale avant Roland-Garros »

DR

Denis Naegelen est président Quarterback, entreprise organisatrice des Internationaux de Strasbourg, tournoi de tennis WTA 250. Pour SPORTMAG, il évoque l’édition 2018 qui aura lieu du 18 au 26 mai.

 

Quelles seront les nouveautés de cette 32ème édition ?

Les nouveautés sont une multitude de petites choses sur l’ensemble des éléments qui constituent l’événement. C’est à la fois un meilleur accueil du public avec de nouvelles loges, un meilleur accueil des VIP avec plus de confort et de services. Cela doit nous continuer à perpétuer le succès des Internationaux de Strasbourg, qui sont désormais un rendez-vous très bien installé dans le calendrier WTA.

Justement, qu’est-ce qui fait le succès des Internationaux de Strasbourg ?

Pour les joueuses, au fil des ans, le tournoi s’est imposé comme une préparation idéale avant Roland-Garros qui a lieu une semaine plus tard. En raison de la qualité de jeu bien sûr, puisque nous essayons toujours de rassembler un plateau de grande qualité. Les terrains sont également refaits à neuf chaque année par les mêmes fournisseurs que ceux de Roland-Garros, c’est donc l’idéal. On est donc dans une continuité qui fonctionne, puisque les joueuses qui ont besoin d’effectuer des matches juste avant Roland-Garros viennent plutôt à Strasbourg.

Quels sont les premiers indices concernant le plateau 2018 ?

Depuis huit ans maintenant, nous avons pour objectif d’avoir un plateau très dense. Nous avons particulièrement réussi cela ces dernières années, puisque la moyenne des joueuses du top 50 disputant un tournoi de notre niveau est habituellement de 5,4. Chez nous, on en avait 14 depuis trois ans. Cette année, on en a déjà douze qui sont inscrites. On devrait avoir cinq ou six joueuses du top 20. Je suis donc assez confiant sur la qualité du plateau que nous allons réunir cette année.

Verra-t-on la nouvelle génération tricolore en action à Strasbourg cette année ?

Je l’espère. Je vais prochainement rencontrer Thierry Champion, qui est en charge de l’élite au sein de la Direction technique nationale à la Fédération Française de Tennis, pour voir à quelles jeunes françaises on peut donner une chance de venir à Strasbourg s’opposer à un très beau plateau.

Quel est votre plus beau souvenir à la tête de ces Internationaux de Strasbourg ?

Sincèrement, je n’ai que des bons souvenirs ! J’ai effectué plein de belles rencontres avec des personnalités du sport et du tennis. Cela a commencé par Maria Sharapova en 2010. J’ai aussi beaucoup d’admiration pour Andrea Petkovic qui a gagné en 2011. Je suis aussi très content de voir que les meilleures joueuses françaises de ces dernières années, notamment Caroline Garcia, Kristina Mladenovic et Alizé Cornet, sont venues se préparer à Strasbourg.

Propos recueillis par Olivier Navarranne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *