Orléans Masters 2018 : Le résumé de la 3ème journée

Une nouvelle journée de l’Orléans Masters 2018 qui a souri aux tricolores, avec les qualifications pour les quarts de finale de Lucas Corvée et Lucas Corvée chez les hommes, des deux doubles dames Delphine Delrue / Léa Palermo et Émilie Lefel / Anne Tran ainsi que du double mixte Ronan Labar / Audrey Fontaine.

 

Simple hommes :

Lucas Clarbout (n°65) et Emil Hoslt (n°47, Danemark), c’est une longue histoire. Les deux se sont joués 6 fois et les compteurs sont à égalité (3/3). Il y’a deux ans, le Danois avait battu le Français avant de remporter le tournoi. Cette fois, c’est le Français qui l’emporte 16/21, 21/15, 21/10 après un long combat ! Lucas Corvée avait choisi l’option de cibler le coup droit en fond de court, une tactique payante… « J’ai joué sur mon physique. Je savais que ça allait être un combat. Gagner en 3 sets, c’est toujours bon pour la confiance et le moral ! »

Thomas Rouxel (n°67) a quant à lui hérité de la tête de série n°1, l’Indien Verma (n°37). Si le début de match est clairement à son avantage 11/8, le Français laisse revenir son adversaire et s’incline finalement en deux sets : 16/21 15/21. « Je suis frustré. Je mène et je le remets dans le match. J’ai vu qu’il y’avait moyen mais je me suis écroulé ».

Mal embarqué dans le dernier set face à l’Irlandais Nhat Nguyen, Lucas Corvée (n°49) a su trouver les ressoures pour s’imposer en trois manches : 21/14, 19/21, 21/17 . Il retrouvera en quart la tête de série n°1.

Double hommes

Il n’y a plus de Français dans le tableau. La paire Thom Gicquel et Ronan Labar a d’abord cédée face aux Danois Thor / Antonsen (21/18, 12/21, 11/21), avant Matthieu Gangloff et Thom Rodrigues ne soient éliminés en deux sets (21/17, 21/12) par les Malaisiens Shia / Tan.

Double dames

Emilie Lefel et Anne Tran (n°42) se sont faits peur face aux Indonésiennes Bandaso / Kandow. Après s’être facilement adjugées le premier set (21/13), leurs adversaires sont parvenues à égaliser. Le troisième sera un jeu de poker menteur jusqu’à ce que les tricolores prennent enfin le large. A 20/17, tout le monde pensait que le plus dur était fait, mais par excès de précipitation, les Françaises se sont laissées rejoindre à 20 partout. Il faudra attendre le 4ème volant de match pour que les Françaises obtiennent leur place en quarts de finale. « On a voulu terminer trop vite, du coup on s’est fait un peu peur. Physiquement c’était dur avec beaucoup de rallyes. Maintenant place à la récupération et à une bonne nuit de sommeil pour être d’attaque demain ».

Delphine Delrue et Léa Palermo rejoignent leurs partenaires d’entraînement en quart de finale. Pour leur premier match dans la compétition, elles ont disposé des Suissesses Burkart / Stadelmann (21/18, 21/13).

Double mixte

Face aux Danois Boje / Fisher-Nielsen, les Français ont répondu présent malgré la perte du premier set. Bien en place tactiquement, ils reprennent le contrôle du jeu et du set. Le troisième sera un combat. A 17 partout, les tricolores prennent l’ascendant ; une avance qu’ils ne lâcheront plus jusqu’à la fin. Les bleus sont en quart de finale et rencontreront les Allemands issus des qualifications Olga Konon /Peter Kaesbauer. Avec l’élimination hier des têtes de série 1 et tenants du titre, le tableau s’ouvre… « On n’a vraiment rien lâché. Même après la perte du premier set, on leur a montré qu’on ne lâcherait pas. On était à 11 devant au premier et eux sur les deux suivants. Finalement, cela n’a servit à rien. Un grand merci aux enfants pour leurs encouragements ».

La rédaction

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE