Le badminton prépare son retour international

La Fédération internationale de badminton a annoncé la reprise des compétitions internationales dès le 11 août et que la qualification aux JOP reprendrait où elle s’est arrêtée.

 
La Fédération internationale de badminton (BWF) a communiqué sur le nouveau calendrier de tournois. Le retour se fera le 11 août avec le Super 100 d’Hyderabad (Inde), tandis que le circuit HSBC BWF World Tour reprendra lui le 1er septembre avec le Super 300 de Taipei (Taïwan). Au sujet, des nouvelles règles de qualification aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, la BWF a décidé que tous les points obtenus lors des tournois organisés pendant la période initiale sont conservés. La période de qualification sera prolongée jusqu’à fin avril 2021 pour intégrer les tournois annulés pour cause de la crise sanitaire du Covid-19, dont l’Orléans Masters.

 

 

« La décision prise par la BWF de reprendre la qualification olympique ou paralympique là où elle s’était arrêtée est sage et pleine de bon sens », s’est réjouie la cellule performance de la Fédération française de badminton. « Elle laisse aux joueurs qui avaient performé jusqu’au confinement le bénéfice de leurs résultats. Néanmoins pour la qualification olympique, la période de septembre à décembre surchargée en compétitions du World Tour sera importante pour que nos joueurs consolident leur position au classement mondial dans l’optique des derniers tournois de qualification notamment des Championnats d’Europe. Pour le Paralympique, avec une seule compétition à jouer, les jeux sont pratiquement faits. » Les membres de l’équipe de France de badminton sont déjà retournés à l’entraînement à l’INSEP (photo) et au CREPS de Bourges, tout en respectant les règles sanitaires. La participation aux Championnats du monde par équipes féminines et masculines au Danemark du 3 au 11 octobre est actée, mais le reste du calendrier est encore à définir.

Leslie Mucret
Crédit photo : Antoine Frandeboeuf / Sen No Sen
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE