Une Maison pour les clubs de sports de combat de Crépy-en-Valois

La Maison des arts martiaux et des sports de Crépy-en-Valois a été inaugurée mi-février. Plus de 600 adhérents vont pratiquer dans un lieu moderne et adapté.

 
la Ville de Crépy-en-Valois, dans l’Oise, a inauguré sa nouvelle Maison des arts martiaux et des sports de combat la semaine dernière. Un an après la pose de la première pierre cet équipement de plus de 1 800 m2 peut accueillir les cinq clubs de la ville spécialisés dans ces disciplines : l’USC Arts Martiaux, l’Aikido Club, le Karaté Shotokan, le Bushido Karaté et le Boxing Club du Valois. Plus de 600 licenciés vont profiter d’une salle moderne et adaptée, sans oublier les écoliers de Crépy-en-Valois qui y auront accès lors de leurs créneaux d’EPS.

 

Un chantier de presque 4 millions d’euros

Cette Maison des arts martiaux et des sports de combat dispose de trois tatamis, d’une salle de boxe avec deux rings, ainsi que d’une salle de musculation, des vestiaires, des sanitaires et des locaux de rangement. Cependant, il n’y a pas de gradins pour recevoir le public. « Les sportifs pourront s’entraîner et pratiquer, mais les compétitions officielles se feront dans la salle Marcel-Quentin, qui est accolée à la Maison », explique Pascal Fayolle, adjoint au maire en charge des travaux. La Municipalité s’est lancée dans la construction de ce nouvel équipement sportif pour faire des économies. « Les cinq clubs étaient répartis sur des salles différentes, dont la Ville n’était pas propriétaire, mais surtout vieilles et mal isolées », explique Pascal Fayolle. « Le coût du chauffage était pharaonique et les sanitaires obsolètes. Le maire Bruno Fortier a pris la décision de construire cette salle et le directeur des sports a trouvé des partenaires pour financer les travaux qui ont coûté près de 4 millions d’euros hors taxe. » La Ville a apporté 32% de la somme. Le reste du financement a été réparti entre le Centre national du développement du sport, la Région Hauts-de-France et le Conseil départemental de l’Oise.

 

Devenir base arrière en 2024

Valoriser les sports de combats était aussi un des arguments au moment d’enclencher la construction de cette Maison. « C’est un équipement de qualité qui manquait au secteur », souligne Pascal Fayolle. « Nous avons des équipes bien cotées, des bons éléments, notamment dans nos clubs de karaté avec un niveau national. On ne peut que s’en réjouir. » La Ville a relié cette salle au label “Terre de Jeux 2024”, obtenu par la Communauté de Communes du Pays de Valois, et a présenté sa candidature pour être Centre de préparation des Jeux. « Nous avons des atouts », relève l’élu. « Crépy-en-Valois est à moins d’une heure de Paris avec un accès direct. On compte travailler pour être base arrière et accueillir une délégation étrangère. »

Leslie Mucret
Crédit photo : Pascal FAYOLLE
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE