Savate : Des combats tests pour la sélection en vue des Mondiaux

Les 12 et 13 juin, à Toulouse, la Fédération Française de Savate boxe française organise des combats tests réunissant 37 athlètes. Le but : établir une sélection en vue des prochains championnats du monde Combat. Focus sur ce rendez-vous avec Fathi Mira, entraîneur national.

 

Pourquoi organisez-vous ces combats tests ?

En raison du contexte sanitaire, nous n’avons pas pu organiser de championnats de France. Or, habituellement, cette compétition nous permet d’établir la liste des athlètes qui figurent en équipe de France et qui peuvent donc disputer les championnats d’Europe et du monde. Pour palier à cela, nous mettons en place des combats tests pour établir la sélection.

 

Aujourd’hui, dans quel état physique les athlètes sont-ils après cette longue période de crise sanitaire et donc d’absence de compétitions ?

Beaucoup d’athlètes ont opéré une grosse préparation physique et sont donc prêts de ce point de vue là. Désormais, il faut plutôt que l’on axe sur du travail spécifique et des mises en situation. Nous avons organisé un stage en ce sens afin de les préparer aux combats tests qui auront lieu au mois de juin.

 

Sont-ils impatients d’en découdre ?

Oui, incontestablement. Nous avons bien senti cela. Le fait qu’ils aient un objectif de sélection et une grande compétition derrière a boosté l’investissement des athlètes. Toute cette période a été longue pour eux, trop longue, l’impatience de retrouver les oppositions et les compétitions est donc logique.

 

Certains athlètes vous ont-ils surpris lorsque vous les avez retrouvé ?

Certains oui. Nous avons bien vu qu’ils avaient développé une approche beaucoup plus tactique de la compétition. D’autres étaient désabusés pendant les stages, car ils se sentaient au top de la forme mais ne pouvaient pas participer à des compétitions. L’ambiance et l’accompagnement proposés leur a permis de retrouver le moral et donc d’être prêts pour ces tests.

 

Les critères de sélection sont-ils forcément différents cette année ?

Tout à fait. Nous ciblons uniquement les athlètes figurant sur les listes de sportifs de haut niveau. Ces derniers ont pu bénéficier des conditions nécessaires pour pouvoir s’entraîner lors du dernier confinement. Même s’ils manquaient d’oppositions, ils ont pu maintenir un certain rythme de pratique nécessaire en vue d’un rendez-vous comme celui des championnats du monde.

 

Justement, même si l’équipe n’est pas encore connue, quels sont les objectifs pour ces Mondiaux ?

Parmi les athlètes que nous allons réunir à l’occasion des combats tests, nous avons des champions du monde, d’Europe et de France en titre. Automatiquement, nous savons que la sélection sera particulièrement disputée dans plusieurs catégories. Mais nous savons aussi que ceux qui obtiendront leurs tickets pour les Mondiaux seront des candidats à des médailles d’or.

Propos recueillis par Olivier Navarranne
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE